Zidane : « Je suis le responsable de tout ça »

zidane

Après le match nul concédé sur le terrain du Legia (3-3) Zinedine Zidane s’est présenté en salle de presse pour répondre aux questions des journalistes.

Analyse : « Ça a été un match compliqué parce que, normalement, lorsque l’on met deux buts à l’extérieur, c’est un match que nous avons sous contrôle. Nous avons remis notre adversaire en jeu lorsqu’ils ont marqué leur premier but. Nous avons manqué d’intensité, d’envie et de mouvement. Je suis le responsable de tout ça. Parfois, on peut jouer des matchs bizarres. Aujourd’hui, il faut avoir de la patience. Ce qui reste positif, c’est que nous n’avons pas perdu, nous sommes désormais tournés vers le prochain match. »

Système de jeu : « L’idée était de jouer avec trois joueurs derrière lors des dernières minutes, mais avec l’aide des milieux de terrain. Nous voulions gagner le match mais à jouer à trois derrière, nous nous exposons. Ils ont marqué mais nous avons égalisé. Le 2-2 ne m’intéressait pas et je cherchais des solutions. Ça a été un match très étrange. »

La fragilité défensive : « Nous avons pris des risques à jouer à trois derrière mais je ne crois pas que nous ayons été fragiles. Nous avons très bien commencé mais si nous ne mettons pas l’intensité nécessaire pour continuer à bien jouer, ça devient compliqué. Après le second but, nous avons baissé en intensité, ils ont marqué et le match a complètement changé. Je suis content de la défense car ce n’est pas qu’un problème de défenseurs. »

Mauvais match : « Nous savons que nous devons nous améliorer et nous devons le faire. Il faut continuer à travailler et tenter que cela ne nous arrive plus. Dans le football, ce genre de choses peut arriver et l’adversaire peut te mettre en difficulté si tu ne mets pas l’intensité nécessaire. Nous nous sommes relâchés après le 0-2, c’est une sensation étrange. »

Les deux milieux de terrain d’entrée : « Je voulais gagner le match. Nous avons joué en 4-4-2. Nous l’avons déjà fait en pré-saison et c’est un système que nous connaissons. Cela s’est bien passé durant la moitié de la première mi-temps mais ensuite ça a été un peu compliqué. »

L’absence de public : « Cela a sûrement joué, mais ce n’est pas une excuse. Ça a été un match étrange mais nous ne pouvons plus rien n’y changer. Nous savions avant le match qu’il n’y allait pas avoir de public et qu’il fallait rester concentrés. Nous l’avons fait au début mais pas durant tout le match. Nous avons eu des moments compliqués. »

Articles liés