Zidane : « Jouer sans enjeu, c’est compliqué »

zidane
AFP – PHOTO GABRIEL BOUYS

L’entraîneur du Real Madrid, Zinedine Zidane, a comparu en conférence de presse après la victoire de son équipe face à Eibar (2-1).

Les notes du match

Comment évaluez-vous l’orgueil de vos joueurs ? « Ils l’ont montré en seconde période. Ils savent combien la situation est compliquée. Il faut accepter quand les choses vont moins bien, mais toujours ensemble, en s’aidant les uns les autres, et c’est ce qu’ils ont fait. »

Match de Benzema : « Je suis heureux pour lui parce que je pense qu’il réalise une bonne saison, mais il sait aussi qu’il a besoin de ses coéquipiers. Je ne peux que le féliciter, mais aussi les autres, car la deuxième période a été très bonne. Et ils ont décroché ensemble un très bon résultat. »

Qu’a-t-il dit à la pause ? « Je ne vais pas vous dire de quoi nous avons parlé. Il fallait changer des choses parce que nous ne pouvions pas continuer comme en première mi-temps. C’est qu’ils ont fait, en jouant plus en équipe, en courant plus ensemble, et ça a totalement changé le match. En première période nous manquions de confiance, surtout en début de match. Mais au final, il faut féliciter tout le monde car ils se sont bien battus. »

Comment expliquer des matchs pareils ? « C’est un moment compliqué, la situation n’est pas facile et ce qui se dit en dehors n’aide en rien, mais il faut l’accepter. C’est une situation où vous n’avez pas à vous chercher des excuses, mais vous sortir de là… C’est comme quand vous êtes dans une bonne dynamique, vous n’arrêtez pas de gagner. Quand c’est compliqué, c’est tout aussi difficile d’en sortir. Mais ce que les joueurs ont fait aujourd’hui, c’est ça : mauvais en première période, très bien en deuxième. On manque de confiance. Quand je vois que mes joueurs n’essayent pas de jouer… Quelque chose s’est passé en première mi-temps. Je retiens le positif. On va se sortir de cette situation petit à petit, en insistant sur le travail et en pensant positivement. Cette saison nous ne gagnerons rien, dans notre tête c’est clair. Jouer sans enjeu, c’est compliqué. Je ne dis pas que nous allons arrêter de nous battre, non. C’est pourquoi la deuxième période a été très bonne. Il reste sept matchs jusqu’à la fin, nous devrons nous battre en équipe. »

Benzema, important pour l’équipe : « Il l’a toujours été. Seulement là il marque plus de buts. Karim sait aussi que l’équipe est importante pour lui et je tiens à le souligner. »

Benzema à la tête du nouveau projet ? « C’est possible, mais nous devons bien finir la saison, car c’est seulement comme ça que nous préparerons bien la suite. Le rôle de l’entraîneur est de relever les choses positives. On a dix jours devant nous pour préparer le prochain match. »

Très en colère à la pause : « Je ne vais pas vous le dire. L’entraîneur est important dans les moments compliqués et nous avons bien réagi, mais ce sont les joueurs qui montré de l’orgueil et prouvé qu’ensemble, on pouvait faire quelque chose. »

Bale, proche de la sortie : « On verra… Je ne vous dirai pas ce qui va arriver. Il est sous contrat avec le Real et il lui reste deux ans. Ce n’est pas le moment de parler de ça. Et nous ne nous réjouissons pas des sifflets, mais le public veut juste que son équipe fasse de son mieux. Nous devons nous sortir de là seuls, car nous ne jouons plus rien. Dans tous les cas, nous devons essayer de finir deuxième (devant l’Atletico). »

Isco : « Il s’entraîne bien, mais je ne veux pas parler d’un joueur en particulier. Il joue plus qu’avant et je n’ai pas vu la moindre différence. »

Articles liés