Zidane : « L’Atletico l’équipe du peuple ? Ici aussi les gens se lèvent tôt et travaillent dur »

zidane

Zinedine Zidane s’est présenté en conférence de presse ce vendredi, à la veille du grand derby madrilène en Liga (samedi, 21h).

Vivre le derby en tant qu’entraîneur : « Nous avons toujours une responsabilité, les joueurs, le coach… Maintenant je vis ça en tant qu’entraîneur, mais nous savons ce que nous avons à faire et nous sommes prêts pour ce match. »

Si l’Atletico est l’équipe du peuple, le Real c’est quoi ? « Je n’entre pas dans ces choses-là. Ici aussi les gens se lèvent tôt et travaillent dur. C’est la même chose pour tout le monde. Après si les gens en dehors disent que l’un est un club riche et l’autre du peuple, je ne vais pas changer ça. Ce que le madridisme veut, c’est être fier de ses joueurs. »

Un match spécial : « Nous avons un match demain et nous voulons le gagner. Rien ne changera ça. Nous rencontrerons sûrement des difficultés contre un très bon adversaire. »

Quel onze demain : « Nous allons jouer à onze, bien que j’aurais aimé le faire à 25, mais ce n’est pas possible. »

Les joueurs de l’Atletico qui auraient leur place au Real : « Je n’entre pas là-dedans. Je ne pense qu’à mes joueurs qui pour moi sont les meilleurs. »

Intensité nécessaire : « Ça ne me préoccupe pas. Nous devrons mettre beaucoup de choses, et pas seulement de l’intensité. »

Gestion de Rodrygo : « Demain, il jouera avec Castilla mais il reste un joueur de l’équipe première. Je suis heureux de ce qui s’est passé l’autre jour, mais nous allons y aller doucement avec lui. On avait pris cette décision avant. »

Hazard : « Nous savons quel joueur nous avons. Tout le monde attend plus de lui et il le sait, mais nous sommes avec lui et lui avec nous. Il sera le joueur que nous voulons qu’il soit. »

S’il a revisionné le 7-3 de la pré-saison : « Ce match n’a rien à voir avec celui de demain. Nous n’avons rien revisionné. »

Isco, Marcelo et Modric : « Ils vont tous mieux, nous verrons comment nous allons gérer ça. »

Lucas Vazquez, celui qui a le plus joué avec vous : « Pour moi Vazquez est un super joueur, comme ça c’est clair pour tout le monde. »

Rodrygo et Vinicius : « Ils sont différents et les deux sont bons. Ils cherchent à progresser, à s’améliorer et c’est bien. »

Simeone étudie beaucoup son rival : « Chacun a son rôle. Certes, il étudie beaucoup son adversaire, mais comme tout le monde. Chacun à sa manière. »

Benzema et Casemiro : « Ce qui m’intéresse c’est le groupe. Nous savons à quel point Karim est important et pas seulement face aux buts. Et Casemiro apporte beaucoup d’équilibre à l’équipe, mais chacun contribue à sa manière sur le terrain. C’est le plus important. »

Un mauvais résultat au Wanda changerait la dynamique : « On le sait, je n’ai pas besoin de le dire. Mais je ne pense pas au négatif. »

Décès de Jacques Chirac : « C’était une grande perte et une très triste nouvelle. C’était notre président lors de la victoire en Coupe du Monde, mais il était également le président de tous les sportifs. Je pense qu’il veillait sur tous les Français. C’était un homme très proche du peuple qui aimait s’entourer de gens simples. Je garde un très bon souvenir de lui. Je transmets mes condoléances à sa famille. »

Le moment de Hazard : « Ce type de joueur est prêt pour ce genre de match. Je ne douterai jamais lui ni d’aucun autre joueur. Nous ne pensons pas au résultat. Nous pensons juste à faire un bon match de la minute 1 à la 90ème. Nous savons que ce match sera compliqué, mais nous sommes prêts. »

Articles liés