https://real-france.fr/category/fact-checking/ Toute l'actualité du Real Madrid. Matchs, mercato, interviews, Liga, LDC Wed, 12 Feb 2020 12:16:35 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=6.2.2 https://i0.wp.com/real-france.fr/wp-content/uploads/2022/06/cropped-fav2022.png?fit=32%2C32&ssl=1 Fact-checking - Real Francehttps://real-france.fr/category/fact-checking/ 32 32 78972849 Fact-checking : Benzema est-il le meilleur passeur de l'histoire du Real Madrid ? https://real-france.fr/fact-checking-benzema-est-il-le-meilleur-passeur-de-lhistoire-du-real-madrid/ Wed, 12 Feb 2020 12:06:36 +0000 https://real-france.fr/?p=62948 visu-fact-checking

Auteur d'une passe décisive ce dimanche face à Osasuna, Karim Benzema est devenu le meilleur passeur de l'histoire du Real Madrid selon certaines sources, ou pas pour d'autres. Real France a mené l'enquête...

L'information a été grandement diffusée sur les réseaux sociaux et autres médias français réputés ce dimanche soir : Karim Benzema serait devenu le meilleur passeur de l'histoire du Real Madrid, avec 132 ou 133 réalisations. Le Français aurait alors dépassé un certain Cristiano Ronaldo dans ce domaine, lui qui en était resté à 131.

Nous avions d'ailleurs relayé cette nouvelle sur notre site après que le joueur en personne ne confirme la statistique sur ses réseaux sociaux : "Fier de continuer à faire l'histoire dans le meilleur club du monde #132", a tweeté le joueur dans la soirée.

Des sources contradictoires

Ce lundi, Bein Sports, à travers son émission Omar C'est Foot, s'est penché sur le sujet et a révélé que d'après ses informations, Karim Benzema n'est pas devenu le meilleur passeur de l'histoire du club. Le "data-journaliste" Jeoffrey Voltzenlogel affirme en effet que le Français n'aurait délivré "que" 114 passes décisives contre 118 pour Cristiano Ronaldo. Des statistiques recensées par la référence en la matière : Opta !

D'autre part, le journaliste souligne qu'on ne peut pas être aussi affirmatif puisqu'au contraire des buts marqués, il n'existait aucun comptage des passes décisives avant les années 2000. Difficile alors de savoir si d'autres légendes du club, et elles ont été nombreuses, ont fait mieux que Cristiano Ronaldo et Karim Benzema. On sait en revanche que Cristiano Ronaldo et Karim Benzema sont les meilleurs passeurs du club au XXIe siècle. Reste à se mettre d'accord sur les chiffres et l'ordre établi...

Pas la même définition de la "passe décisive"

En réalité, l'explication de cette divergence de données est assez simple : la définition et le type d'actions de la "passe décisive" varient d'un pays à l'autre. En effet, le chiffre de 133 passes décisives (et non 132) vient par exemple du portail allemand Transfermarkt qui considère un penalty obtenu comme une passe décisive. À condition, bien entendu, de ne pas transformer soi-même le tir au but. Ce mode de comptage est tout à fait normal en Allemagne et, de manière générale, les Allemands attribuent plus facilement une "assist" que leurs voisins européens.

Autre exemple, une frappe de Benzema repoussée par le portier adverse dans les pieds de Modric qui pousse le ballon au fond des filets est considérée comme une passe décisive du joueur français par Transfermarkt. Là encore, ce n'est pas le cas pour Opta.

L'Espagne et le club silencieux

Malheureusement pour Karim Benzema, l'Espagne (et donc le Real Madrid) partage davantage de points communs avec la France qu'avec l'Allemagne et le silence des médias espagnols à ce sujet depuis dimanche nous permet d'en déduire qu'en effet, le Français n'a pas encore dépassé CR7 aux yeux des Espagnols. De plus, le club, qui ne manque jamais une occasion de vanter le mérite d'un de ses joueurs, n'a rien communiqué non plus.

Alors, Benzema est-il le meilleur passeur décisif du club ? A-t-il dépassé Cristiano Ronaldo ? En compte-t-il 133 ou 114 ? Les réponses à ces questions restent ouvertes, certes. Mais la logique voudrait toutefois que nous nous alignions sur les chiffres officiels de l'Espagne et du Real Madrid. Et de toute évidence, Opta est mieux réglé à l'heure espagnole que Transfermarkt...

]]> 62948 Fact-checking : Pourquoi le transfert de Rodrygo au Real compte pour 2019 https://real-france.fr/fact-checking-pourquoi-le-transfert-de-rodrygo-au-real-compte-pour-2019/ Mon, 17 Jun 2019 15:29:53 +0000 https://real-france.fr/?p=56101 visu-fact-checking

Pour beaucoup, le jeune Rodrygo Goes est Madrilène depuis l'an dernier, date à laquelle Santos et le Real avaient officialisé l'accord. Dans les faits, c'est un peu différent.

Fact-checking : le fair-play financier 
Fact-checking : recruter au mois de juin

Si l'on établit la listes des recrues merengues effectuées cette année, on retrouve Hazard, Jovic, Militao, Mendy, mais aussi le jeune Rodrygo Goes. "Faux" selon certains, qui affirment que le petit prodige a été acheté en juin 2018 et laissé en prêt un an à Santos.

Une version qui a largement tourné sur les réseaux sociaux, mais qui s'avère erronée. Dans les faits, les deux clubs ont conclu un accord il y a un an, pour un montant de 45M€, mais pour un transfert qui ne pouvait être effectif qu'à partir de 2019.

D'ailleurs, le Real Madrid l'avait clairement indiqué dans son communiqué à l'époque : "Le Real Madrid et le Santos Football Club ont trouvé un accord selon lequel le joueur Rodrygo Goes peut jouer au Real Madrid à partir de sa majorité. Même si le joueur pourrait intégrer notre club à partir de janvier 2019, l'accord établit que son incorporation se produira en juillet de cette même année".

Rodrygo, qui n'avait pas encore 18 ans l'an passé, ne pouvait être transféré à ce prix, sous peine d'infraction au règlement des transferts des joueurs mineurs. Un simple contrat d'engagement avait donc été paraphé à l'époque entre les deux clubs, pour un transfert obligatoire à effectuer... en 2019.

]]> 56101 [Fact-Checking] Les transferts effectués avant le 1er juillet comptent-ils pour le budget 2018-19 ? https://real-france.fr/fact-checking-les-transferts-effectues-avant-le-1er-juillet-comptent-ils-pour-le-budget-2018-19/ Fri, 14 Jun 2019 22:06:46 +0000 https://real-france.fr/?p=56033 visu-fact-checking

Après avoir évoqué le fair-play financier et les risques, ou non qui pèsent sur le Real Madrid, Real France se penche sur une information circulant sur les réseaux sociaux. C'est notre rubrique fact-checking. 

"Le Real Madrid a dépensé 258 millions d'euros en 4 signatures cet été, en sachant que toutes ces dépenses ont été effectuées avant le 1er juillet. Cela fait partie du budget de l'exercice 2018/19. C'est une bonne façon d'équilibrer les budgets et pouvoir dépenser plus d'argent en juin et en juillet", assure ce journaliste sportif / youtubeur, suivi par plus de 50 000 personnes et dont le tweet a été relayé massivement.

Qu'est-ce que cela veut dire ? 

Cela signifie que les recrutements de Luka Jovic, Eden Hazard, Ferland Mendy et Eder Militao compteront pour le bilan financier de la saison 2018-2019, exercice qui vient de s'écouler en définitive. De fait et selon ce raisonnement, le Real pourrait alors à nouveau dépenser d'importantes sommes à partir du 1er juillet, date à partir de laquelle les dépenses seront comptabilisés pour l'exercice 2019-2020. Plus vulgairement, cela voudrait dire que le Real pourrait effectuer un mercato jusqu'au 30 juin, et un deuxième du 1er juillet au 1er septembre.

Et dans la réalité ?

Dans la réalité, c'est totalement faux. Les recrutements effectués jusqu'alors par le Real Madrid seront bien comptabilisés dans le budget 2019-2020. D'ailleurs, les joueurs officialisés AVANT le 1er juillet ne seront véritablement effectifs qu'à partir de ce même jour, jour à partir duquel les clubs peuvent inscrire de nouveaux joueurs au registre de l'UEFA. Avant cette date, les clubs et joueurs signent des contrats d'engagement, ce qui leur permet d'officialiser les transferts en dehors des périodes d'ouvertures du mercato. Concrètement, cela signifie que le Real Madrid a fait signer des documents à Hazard, Mendy, Militao, Rodrygo et Jovic, les engageant à signer au club le 1er juillet.

Dans les colonnes du journal L'Équipe, en mars dernier, un agent français (anonyme) avait notamment éclairé le cas de Lucas Hernandez, recruté par le Bayern Munich en cours de saison : « Quand un transfert est annoncé hors périodes de mercato, cela signifie simplement que les clubs se sont entendus entre eux en amont, et que tout le monde est d'accord. Et pour s'assurer que le joueur viendra bien, et qu'il ne se serve pas entre-temps de sa négociation avec le Bayern pour aller au Real ou ailleurs, le Bayern lui fait signer un document où il s'engage à signer avec eux au 1er juilletIl y a pour preuves des échanges de mails, des signatures, des chiffres et des clauses restrictives", a-t-il précisé.

]]> 56033 [Fact-checking] Le Real Madrid doit-il vraiment craindre le fair-play financier ? https://real-france.fr/fact-checking-le-real-madrid-doit-il-vraiment-craindre-le-fair-play-financier/ Wed, 12 Jun 2019 21:43:02 +0000 https://real-france.fr/?p=55947 visu-fact-checking

Comme attendu, le Real Madrid a attaqué fort ce mercato estival avec pas moins de 5 signatures au 12 juin 2019, alors que le mercato n'ouvre officiellement que le 1er juillet en Espagne.

Zinédine Zidane est revenu avec des garanties en matière de recrutement, et les dirigeants du Real Madrid sont bien décidés à apporter entière satisfaction à l'entraîneur madrilène. Le Français est revenu dès la fin de saison dernière pour travailler sur le mercato et démarrer pied au plancher la saison prochaine, lui qui veut reconquérir la Liga et être compétitif sur tous les tableaux à nouveau.

Avec les arrivées de Rodrygo Goes (45M€), Eder Militao (50M€), Luka Jovic (60M€), Eden Hazard (100M€) et Ferland Mendy (48M€), le Real Madrid a vraisemblablement effectué la majeure partie de son marché, du moins dans le sens des arrivées. Au total, ce sont un peu plus de 300 millions d'euros de dépenses effectuées, alors qu'au moins un milieu de terrain d'envergure est encore attendu : Paul Pogba ou Tanguy Ndombélé. Une dernière opération qui s'élèverait à plus de 130 millions d'euros pour le premier, alors que 80 millions d'euros devraient suffire à convaincre l'Olympique Lyonnais pour le second. Au final, l'entité madrilène dépensera environ 400M€, comme attendu et annoncé.

Et le fair-play financier dans tout ça ?

La Casa Blanca peut-elle vraiment être menacée, voire sanctionnée par l'UEFA et son fameux fair-play financier ? La réponse est négative, évidemment, comme expliqué par Maître Thierry Granturco, avocat spécialiste du droit du sport à Eurosport, il y a plusieurs semaines : "Vu les comptes que le Real affiche, les Madrilènes ont une capacité importante. Ils gagnent plus d'argent qu'ils n'en dépensent et ils font des bénéfices. Alors oui, ils ont une vraie capacité d'investissement."

Mais en mars 2018, l'UEFA a instauré une nouvelle règle qui change, en théorie, la donne : la balance des transferts ne doit pas excéder les 100 millions d'euros de dépenses. En clair, les clubs peuvent dépenser 200 millions d'euros, à condition d'encaisser pour 100 millions d'euros en ventes dans le même temps. Et ainsi de suite...

Et là-encore, l'excellente santé financière du club merengue le rend presque intouchable. La suprématie du Real Madrid n'est pas que sportive, elle est également financière, comme en témoigne l'étude 2019 de France Football.

De surcroît, l'opération dégraissage s'annonce fructueuse du côté de Madrid. Entre James Rodriguez, Gareth Bale, Mateo Kovacic, Marcos Llorente, Ceballos et consorts, les dirigeants madrilènes espèrent récupérer entre 200 et 300 millions d'euros d'ici la fin de l'été. De quoi rééquilibrer la balance des transferts, et ainsi respecter au mieux le fair-play financier instauré par l'UEFA.

Surtout, l'UEFA n'interdit pas catégoriquement aux clubs de dépenser plus que ce qu'ils encaissent. En effet, en cas de dépassement de solde (100M€), le gendarme du football mènera simplement sa petite enquête et exigera ensuite des garanties financières.

En outre, le Real Madrid et ses revenus records peuvent voir venir sereinement l'instance européenne du football. "Si le Real dépassait le seuil des 100 millions, les Madrilènes ne s'endetteraient pas pour autant. S'ils dépassent le seuil, l'UEFA va se pencher sur le dossier. Mais comme le Real est largement bénéficiaire…", précisait Maître Thierry Granturco à EurosportAlors non, personne n'empêchera le Real Madrid de dépenser son argent cet été.

]]> 55947