https://real-france.fr/tag/champion/ Toute l'actualité du Real Madrid. Matchs, mercato, interviews, Liga, LDC Tue, 20 Mar 2018 21:35:08 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=6.2.2 https://i0.wp.com/real-france.fr/wp-content/uploads/2022/06/cropped-fav2022.png?fit=32%2C32&ssl=1 champion - Real Francehttps://real-france.fr/tag/champion/ 32 32 78972849 Le Portugal champion : le fil de la soiréehttps://real-france.fr/portugal-champion-fil-de-soiree/ https://real-france.fr/portugal-champion-fil-de-soiree/#comments Mon, 11 Jul 2016 12:53:40 +0000 https://real-france.fr/?p=29199 Après le cauchemar vécu en 2004 et une finale perdue sur ses terres face à la Grèce, le Portugal a finalement réalisé son rêve 12 ans plus tard : être sacré champion d'Europe.
Ronaldo
Getty Images

Ronaldo K.O

Une fois n'est pas coutume dans cet Euro 2016, et comme un symbole, c'est durant les prolongations que le Portugal a obtenu la victoire.  Au coup d'envoi, les Portugais paraissent étouffés par la pression et l'enjeu de ce match. Très approximatifs et auteurs de nombreuses fautes techniques, les joueurs de Fernando Santos sont acculés dans leur surface de réparation dès les premières minutes de la rencontre. Pourtant le premier frisson vient bel et bien de la Selecçao. Sur une transversale parfaite, Nani s'emmène le ballon de la poitrine et tente une volée qui ne trouve pas le cadre. La réponse des Français est immédiate par l'intermédiaire d'Antoine Griezmann, élu meilleur joueur du tournoi, qui sur une tête force Rui Patricio à se déployer de tout son long.

Le premier gros fait du match intervient à la 25ème minute. Suite à un contact avec Dimitri Payet dès la 7ème min, Cristiano Ronaldo est resté au sol, semble t-il touché au genou. Le staff médical intervient une première fois avant que Cristiano ne s'écroule en larmes sur la pelouse quelques instants plus tard. Malgré la douleur, Cristiano se fait bander le genou et tente de conserver sa place sur le terrain. Malgré tous ses efforts et son esprit de guerrier, il s'effondre de nouveau sur la pelouse du Stade de France et demande le changement. Un immense coup dur pour la légende portugaise qui, depuis la civière qui le ramène au vestiaire, reste inconsolable malgré l'ovation de milliers de supporters, debout pour célébrer un joueur qui laissera une trace indélébile dans l'histoire du football.

Getty Images
Getty Images

La suite de la première mi-temps est marquée par une conservation du ballon plutôt stérile de l'Equipe de France, malgré quelques belles percées de Moussa Sissoko, toujours bien repoussées par le quatuor défensif portugais.

La seconde partie de ce match part sur les mêmes bases: des Portugais qui acceptent de céder le ballon à leur adversaire et procéder en contres. Encore une fois, on assiste à de longues périodes de conservation de balles et de construction sans jamais vraiment trouver l'espace pour conclure. La première grosse occasion de cette mi-temps intervient à la 66', toujours avec Antoine Griezmann à l'oeuvre. Le joueur de l'Atletico reprend un centre de Coman de la tête qui passe quelques centimètres au dessus des buts gardés par Rui Patricio. A la 79', le lillois Eder remplace Renato Sanches pour la fin du match. Les Portugais répondent au Colchonero sur une double occasion mais Lloris veille et permet aux Français de continuer d'y croire. Ce soir, le vrai duel oppose les deux gardiens, formidables jusqu'ici. Enfin, le tournant du match se joue peut-être à la 92'. Sur un crochet parfait, André-Pierre Gignac élimine Pepe avant de frapper. Battu sur cette occasion, Rui Patricio est tout heureux de voir le ballon heurter son poteau. Les 90min n'ayant pas suffi, place aux prolongations.

Getty Images
Getty Images

Le Portugal sur le toit de l'Europe

La première mi-temps des prolongations prend une tournure différente. La possession du ballon se rééquilibre et les coéquipiers de Cristiano Ronaldo vont être les plus dangereux. Pepe se met en évidence sur une tête qui fuit finalement le cadre. Quelques minutes plus tard, Quaresma dépose le cuir sur le crâne d'Eder qui voit sa tête repoussée par Hugo Lloris encore une fois impeccable.

En début de seconde période, les Portugais affichent les mêmes intentions et le gardien français est cette fois-ci sauvé par sa barre sur un coup franc tiré par Guerreiro. Un avertissement avant la sentence qui suit une minute après. Aux 25 mètres, Eder hérite du ballon et se repositionne sur son pied droit avant de décocher une frappe à ras de terre qui finit sa course dans les filets. Lloris est battu et la France abattue puisque le score n'évolue plus. Le Portugal s'impose 1 but à 0 et remporte le premier trophée de son histoire.

Une victoire marquée par les nouvelles larmes de Cristiano Ronaldo qui se reconvertit en entraîneur adjoint le temps des prolongations. Le capitaine de la Selecçao n'a pu contenir son émotion au moment de soulever un trophée qui lui attribut définitivement l'étiquette de légende du football. "C’est clairement l’un des moments les plus forts de ma carrière. C’est un moment unique. J’en ai pleuré et je pleurais encore il y a cinq minutes avec ma famille et mes amis", a t-il déclaré après la rencontre.

Nous retenons également le trophée d'homme du match pour l'autre madrilène, Pepe, lors de cette finale et qui a réalisé un Euro tout bonnement spectaculaire. Reposez vous bien, et à très vite !

Ronaldo et Pepe
Getty Images
]]> https://real-france.fr/portugal-champion-fil-de-soiree/feed/ 1 29199