https://real-france.fr/tag/prets/ Toute l'actualité du Real Madrid. Matchs, mercato, interviews, Liga, LDC Mon, 19 Oct 2020 07:58:50 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=6.2.2 https://i0.wp.com/real-france.fr/wp-content/uploads/2022/06/cropped-fav2022.png?fit=32%2C32&ssl=1 prêts - Real Francehttps://real-france.fr/tag/prets/ 32 32 78972849 La valeur actuelle des joueurs prêtés par le Real Madrid https://real-france.fr/la-valeur-actuelle-des-joueurs-pretes-par-le-real-madrid/ Mon, 19 Oct 2020 07:58:50 +0000 https://real-france.fr/?p=68668 reinier-jesusIls sont sept à évoluer cette saison loin du Real Madrid tout en lui appartenant toujours. De Gareth Bale à Jesus Reinier, voici leur valeur actuelle. Le média AS, s'appuyant sur ls estimations du portail spécialisé en la matière, Transfermarkt, a listé la valeur des sept joueurs prêtés par le Real Madrid. L'Espagnol Dani Ceballos, […]]]> reinier-jesus

Ils sont sept à évoluer cette saison loin du Real Madrid tout en lui appartenant toujours. De Gareth Bale à Jesus Reinier, voici leur valeur actuelle.

Le média AS, s'appuyant sur ls estimations du portail spécialisé en la matière, Transfermarkt, a listé la valeur des sept joueurs prêtés par le Real Madrid. L'Espagnol Dani Ceballos, qui effectue sa deuxième saison du côté d'Arsenal, est le joueur à la plus forte valeur. Son compatriote, le défenseur Jesus Vallejo, celui à la plus basse.

]]> 68668 Le point sur la situation des joueurs prêtés https://real-france.fr/real-madrid-le-point-sur-la-situation-des-joueurs-pretes/ Wed, 29 Jul 2020 11:10:34 +0000 https://real-france.fr/?p=66847

11 joueurs du Real Madrid ont évolué dans d'autres équipes au cours de cet exercice 2019-20. On fait le point sur la situation de nos jeunes madrilènes. 

Petit tour d'horizon sur la situation contractuelle des joueurs prêtés par le Real Madrid lors de cette dernière saison. Peu d'entre eux rentreront au bercail cet été.

Andriy Lunin

Il est celui dont les chances d'un retour sont les plus fortes. Alphonse Areola ne sera pas conservé par le Real Madrid et le jeune gardien ukrainien devrait intégrer l'effectif de Zidane en tant que doublure de Courtois.

Luca Zidane

Pour le fils de l'actuel technicien du Real, c'est déjà terminé. Son contrat a expiré le 30 juin 2020 avec l'entité madrilène qui n'a donné aucune suite. Il pourrait s'engager dans un club français prochainement.

Achraf Hakimi

La situation du Marocain est bien connue. Il a été transféré à l'Inter Milan pour environ 45 millions d'euros.

Sergio Reguilón

Le joueur issu de la Fabrica ne reviendra pas cet été à Madrid et pourrait même connaître le même sort que Achraf Hakimi si une belle offre parvenait sur le bureau des dirigeants madrilènes. Néanmoins, on se dirige plutôt vers une deuxième année en prêt à Séville.

Oscar Rodriguez

Auteur d'une belle saison avec Leganés, le jeune joueur du Real cherche un nouveau défi. Le club espère conclure une vente après deux années en prêt.

Dani Ceballos

Pour lui aussi, une vente ne serait pas une grande surprise malgré une saison globalement très réussie à Arsenal. Le Real cherche à récupérer de l'argent à travers la vente de nos joueurs et l'Espagnol est bien côté. Pour autant, la tendance est à une deuxième année en prêt à Arsenal.

Martin Odegaard

Le cas du Norvégien a beaucoup fait parler mais il ne reviendra pas à Madrid dans l'immédiat. Il restera une seconde année à la Real Sociedad.

Alvaro Odriozola

La situation du défenseur droit est sans doute l'une des plus floue. Son prêt au Bayern n'est pas très concluant mais le Real a besoin d'une doublure à Carvajal la saison prochaine. Une décision sera sans doute après la Ligue des Champions, qu'il va disputer avec le club bavarois.

Jesus Vallejo

Prêté à Grenade en deuxième partie de saison après un échec chez les Wolves, Jesus Vallejo a retrouvé un peu de temps de jeu. Le Real souhaite le vendre cet été.

Takefusa Kubo

Le joyau que tout le monde s'arrache. Le FC Séville est en pole position pour accueillir le joueur japonais du Real Madrid. Pour un prêt d'un ou deux ans.

Borja Mayoral

L'attaquant espagnol est lui aussi "à vendre". On parle de la Lazio, Getafe et de Valence comme possibles destinations.

]]> 66847 Le XI du Real 2016-17, sans recrues et avec prêts https://real-france.fr/le-xi-du-real-2016-17-avec-prets-et-sans-recrues/ Sat, 23 Jan 2016 08:16:24 +0000 https://real-france.fr/?p=23068 Frappé par une interdiction de recruter pour les deux prochaines fenêtres de mercatos, le Real Madrid va devoir composer la saison prochaine avec ses joueurs actuels et les retours de prêts.

[dropcap]L[/dropcap]e média Defensacentral s'est amusé à concocter le onze probable du Real Madrid en 2016-2017. À moins que l'appel de la Maison Blanche pour faire lever la sanction FIFA aboutisse, les Merengue vont devoir miser sur les retours de ses joueurs prêtés pour renforcer l'effectif. Les départs devraient eux se faire très rares, le club ne pouvant pas se permettre de s'affaiblir sans alternative de recrutement.

plantilla_ampliadaParmi les noms évoqués dans les retours de prêts, de jeunes joueurs de grand talent sont cités, comme Asensio et Vallejo. Defcentral mise aussi sur un retour de Coentrao pour suppléer Marcelo, mais semble oublier Mariano du Castilla en pointe, et fait le douteux pari de voir Lucas Silva revenir au Bernabéu. Vu ses performances actuelles du côté de Marseille, on peut se permettre d'en douter.

]]> 23068 Prêtés par le Real cet été, que deviennent-ils ? https://real-france.fr/que-deviennent-les-sept-madrilenes-pretes-cet-ete/ Fri, 08 Jan 2016 18:55:24 +0000 https://real-france.fr/?p=21974 L'été dernier, ils sont 7 à avoir été prêtés par le Real Madrid, en Espagne ou à l'étranger. Partis pour s'aguerrir ou (re)trouver du temps de jeu. À quoi ressemble leur saison jusque là ? 
Fabio Coentrao - AS Monaco

L'international portugais (51 sélections) était parti du Real Madrid pour retrouver du temps de jeu, notamment en vue de l'Euro 2016. Barré par Marcelo à Madrid, il a donc opté pour Monaco, premier concurrent supposé du PSG et qualifié pour la Ligue Europa. Et à la mi-saison, c'est un maigre bilan que le natif de Vila do Conde affiche : 7 titularisations seulement en Ligue 1, pour un total de 8 matchs et 2 buts, et 3 matchs en Coupe d'Europe, où Monaco à d'ailleurs été éliminé dès les phases de poules, dans un groupe où ils étaient pourtant favoris avec Tottenham. De plus, les blessures n'ont pas épargné le latéral gauche de 27 ans, puisqu'il aura été victime d'une entorse au genou, contractée dès la 7ème journée de Championnat.

monaco-fabio-coentraoNotre avis : Il sera compliqué pour lui de revenir à Madrid et de prétendre à une place de titulaire. Outre sa saison moyenne réalisée sous les ordres de Jardim, il est barré par la concurrence de Marcelo, ainsi que de Danilo et Nacho, tous les deux polyvalents, le Real serait en plus sur les rangs pour un nouvel arrière gauche (Gaya, Moreno..)

Lucas Silva - Olympique de Marseille

Le jeune milieu de terrain brésilien était bien parti à l'OM. Son duo formé avec Lassana Diarra avait laissé entrevoir ses qualités, et une marge de progression. Mais l'international espoir a depuis baissé le pied. Arrivé à l'OM grâce à la présence de Michel, ancien de la Maison Blanche, Lucas Silva a disputé 14 matchs de Ligue 1, dont 8 comme titulaire. Il a joué tous les matchs de son club en Ligue Europa, et devrait affrontera l'Athletic Club de Bilbao lors des 16èmes de finale. Le conditionnel est employé ici car le club phocéen ne souhaiterait plus conserver l'ancien de Cruzeiro jusqu'à la fin de saison, ses prestations étant jugées trop insuffisantes. Mais le Real Madrid, qui possède déjà pléthore de milieux de terrains acceptera-t-il de revoir Silva plus tôt que prévu ?

lucas-silva-a-tout-mise-sur-l-om-malgre-l-ol-iconsport_dim_200915_08_32,121747Notre avis : À son arrivée en Espagne, il y a un an, le coût de son transfert avait fait jaser. Néanmoins, Silva avait quand même disputé quelques matchs, avant d'être prêté à Marseille donc. Mais si ses performances sont déjà jugées insuffisantes en France, quand sera-t-il au Real ? Il est compliqué de l'imaginer revenir un jour au Bernabéu.

Asensio et Burgui - Espanyol Barcelone

La saison des deux jeunes joueurs offensifs est très contrastée. D'un côté, Marco Asensio (19 ans) qui s'est très vite imposé. Il a déjà joué 15 matchs de Liga pour sa première saison dans l'élite, dont 14 en tant que titulaire. L'Espagnol n'a certes pas marqué, mais son association avec Caicedo en attaque est très intéressante. Positionné en soutien de l'attaquant, la vivacité et la technique du vainqueur du Championnat d'Europe des moins de 19 ans avec l'Espagne en font le pendant idéal de l’Équatorien.

De l'autre, Burgui. Lui aussi effectuait ses débuts en Liga BBVA, mais il n'a pas connu la même réussite. Titulaire à une seule reprise sur les pelouses espagnoles, l'attaquant originaire de Llerena est tout de même entré en cours de jeu à 13 reprises. Pour aucun but ou passe décisive en championnat. Le jeune espagnol (22 ans) a tout de même inscrit 1 but contre Levante en Coupe du Roi, ce qui a permit à son club de se qualifier pour la suite de la compétition.

asensio penNotre avis : Option gagnante pour Asensio, qui confirme son potentiel et les espoirs placés en lui. Il devrait logiquement revenir au Real le 30 juin prochain, et avec Zidane aux commandes, il aura peut-être un rôle à jouer au sein des stars madrilènes. Quand à Burgui, son rendement n'est pas suffisant pour intégrer l'équipe première à court terme. Il sera certainement prêté à nouveau, ou cédé à autre club.

Diego Llorente - Rayo Vallecano

Le défenseur avait quitté le Real pour un autre club de Madrid, le Rayo Vallecano, avec pour objectif de faire ses gammes en Liga BBVA. Et cela s'avère payant. Titulaire lors de tous les matchs disputés par son club, soit 17 fois en Liga, l'Espagnol de 22 ans a même inscrit 1 but. Alors même si son club est 19ème et avant-dernier au classement, cela n'empêche pas le natif de Madrid de réaliser une bonne saison. Le Rayo Vallecano est également la pire défense de l'exercice en cours, avec 41 buts concédés. À noter que lors du la victoire du Real Madrid 10-2 lors du derby, Llorente n'était pas convocable.

llorente-antes-de-su-clasico-no-pienso-en-el-madrid-alli-solo-juegan-los-mejoresNotre avis : Malgré les difficultés de son club, Llorente, pilier du Castilla lors des années précédentes, réalise un exercice correct. Pour une première saison complète en Liga, on a vu pire. Pas sûr en revanche qu'il ait une place en équipe première lorsque son prêt touchera à sa fin.

Alvaro Medran - Getafe

Encore un Canterano parti chercher de l'expérience dans une autre écurie de première division. Le jeune milieu de terrain (21 ans), capitaine du Castilla la saison dernière, a été prêté a Getafe pour une saison l'été dernier. Mais après seulement 7 matchs de Liga joués, l'international espoir espagnol a été victime d'une fracture du péroné et a été opéré à la mi-octobre. La durée de son indisponibilité est estimée à 4 mois.

blanquiazul-javi-lopez-pugna-por-balon-con-medran-del-getafe-partido-disputado-este-sabado-power8-1440272853241Notre avis : Difficile de juger un joueur sur si peu de matchs. Sa blessure ne va pas l'aider. Tout ce que nous pouvons lui souhaiter c'est qu'il revienne en forme.

Fernando Pacheco - Deportivo Alavés

Seul joueur a être prêté en division inférieure (Liga Adelante), le portier de 23 ans est un titulaire indiscutable dans son club, leader de son championnat. Il a encaissé 17 buts en 19 matchs joués, soit moins d'un par match, et effectué 42 parades. Il a notamment recalé Goitia (ancien de Malaga et du Bétis Séville) sur le banc de touche.

Notre avis : Pas d'avenir pour lui au Real Madrid, mais il réalise là une belle saison, ponctuée par une 1ère place en Liga Adelante. S'il contribue à faire monter le Deportivo Alavés en Liga BBVA, nul doute que des propositions devraient arriver sur le bureau de Florentino.

Follow @kerridge_owen
//

]]> 21974 La clause de la peurhttps://real-france.fr/la-clause-de-la-peur/ Fri, 18 Sep 2015 08:07:03 +0000 https://real-france.fr/?p=16420 Depuis 2002 et le cas Munitis, le Real est le roi de la «clause de la peur». Cette dernière qui empêche un joueur prêté de jouer face au club auquel il appartient devient un désir de cassure par l'UEFA. Retour sur les cas les plus sensibles de l’histoire du Real qui ont obligé le club à développer ce système.

canteranos_cedidos_rm_getty140115Si aujourd'hui la mode est aux prêts avec option de rachat, surtout côté madrilène, la tendance de la clause de la peur ne semble pas être du goût de tout le monde. Et si le Real l'a de nouveau inclut dans les contrats de ses derniers protégés partis sous forme de prêt (Cf Asensio et Burgui à l'Espanyol), elle pourrait venir à disparaître dans les années voire les mois à venir.

L'UEFA CONTRE, la Premier League POUR 

La plus grande instance du football européen se veut contre ce principe et milite pour la disparition et l'interdiction de ce genre d'arrangements. Il y a deux ans, l'UEFA a pu annuler une clause visant à interdire le portier de l'Atletico, Thibault Courtois, de pouvoir affronter son club propriétaire, Chelsea, en demi-finale de la Ligue des Champions. Le contrat entre les deux clubs signé 3 ans plus tôt stipulait que les Colchoneros devraient verser la forte somme de 3M d'euros s'ils souhaitaient aligner leur dernier rempart lors de la double confrontation.

La Premier League, elle, va plus loin et interdit aux joueurs prêtés d'affronter leur club d'origine. Cette règle applicable depuis 2005 n'est présente que dans le pays de Shakespeare. Ainsi les Anglais suivent les Espagnols et deviennent un allier de poids dans la course au maintien de cette option.

Les prêts «poisseux» 

MUNITIS : L'instauration de ces clauses a débuté à cause ou grâce au cas Munitis (Racing Santander) lors de la saison 2002/2003. L'attaquant se vengeait du manque de confiance de ses dirigeants en inscrivant le but de la victoire au «El Sardinero» avec une célébration euphorique, maillot retiré inclus.

RAC-1

ETO'O : Lors de cette même saison, le Real, détenteur de 50% des droits du Camerounais, se faisait punir par ce dernier pour la défaite historique (1 -5) des madrilènes face au club des Baléares (Majorque). Au moment de fêter son doublé, Eto'o se dirigea vers la tribune présidentielle avec un geste de revendication clair afin de démontrer à Florentino Perez qu'il était apte à jouer au Real : « ¡ Yo aquí !» (Je peux jouer ici !), lança t-il au chef d'entreprise espagnol.

Eto'o

MORIENTES : L'année suivante confirmera la poisse des coéquipiers de Raúl. Son grand ami, parti à Monaco à la plus grande stupéfaction de tous, punira l'équipe dirigée par Carlos Queiroz en inscrivant 2 buts lors des deux confrontations comptant pour quarts de finale de la C1.

el-madrid-rey-de-la-clausula-del-miedo

MORATA : Dans un autre contexte et sous une autre forme, Alvaro Morata a lui aussi été le bourreau du Real. Acheté et non prêté, le joueur de la Juventus privera les madrilènes de finale et de Clasico l'an passé grâce à deux buts sur l'avant dernière marche. Le Real avait pourtant tenté d'insérer la clause qu'il affectionne tant dans le contrat (le club disposant d'une clause de rachat pour le joueur) mais la Juve refusera après de nombreux jours de négociations. Une nouvelle fois, les madrilènes auront été punis par l'un des leurs et l'un de leurs joueurs formés, à la plus grande souffrance des Socios.

morata_10Les cas moins complexes 

Aujourd'hui le Real ne s'y trompe pas et inclus presque systématiquement cette désormais fameuse clause de la peur pour ses joueurs prêtés.

Alors si Burgui et Asensio en ont fait les frais ce week-end, Pablo Garcia (Celta Vigo), Javi Garcia (Benfica), Granero (Getafe), Cheryshev (Seville et Villareal), Lucas Vasquez (Espanyol), Borja Valero et Diego Lopez (Villareal), Callejon (Espanyol), Soldado (Osasuna), Canales (Valence)... ont tous connus cette impossibilité de prouver à leur club de coeur qu'ils pouvaient briller lors des grands matchs. Et si leurs contrats furent tous signés de manière cordiale et sans embûches, d'autres se sont vus imposer des conditions plus drastiques :

Le Real est donc l'instigateur de cette clause, mais en est également la plus grande victime. Malgré le travail conséquent de négociations des dirigeants madrilènes, on remarque des failles (Morata, Negredo) qui leur permettent d'avoir des regrets. Florentino Perez ne lésine pourtant pas sur la négociation puisqu'en 2012, Josep Señé prêté au Real Oviedo n'a pu jouer face au Real C pour un match de Segunda B grâce au termes contractuels préalablement signés.

]]> 16420