Gareth Bale pense encore à rester au Real Madrid

Bale
AFP – Photo Giuseppe Maffia

Dimanche dernier, Gareth Bale n’a pas donné le sentiment de vivre son dernier match, depuis le banc, avec le Real Madrid. Le Gallois s’accroche à ses trois années de contrat et est prêt à rester. 

Nacho prolonge au Real
Varane : « Je reste au Real »

Tandis que Keylor Navas a profité d’une dernière ovation du Santiago Bernabeu, saluant ses supporters pendant de longues minutes après le coup de sifflet final, Gareth Bale est rentré immédiatement aux vestiaires. Le Gallois, souriant et très décontracté sur le banc avec Toni Kroos durant la rencontre, est parti en vacances comme si de rien n’était et avec la perspective d’un retour à la normale la saison prochaine.

D’après MARCA, l’opération sortie de Gareth Bale s’annonce complexe, et bien plus complexe que ce que les dirigeants madrilènes pouvaient imaginer. Si le joueur et son représentant, Jonathan Barnett, savent qu’il ne fait pas partie des plans de Zidane et qu’il serait préférable de trouver une porte de sortie pour le bien de sa carrière, le Gallois s’accroche à ses 3 années de contrat et à Madrid, ville dans laquelle lui et sa famille se sentent parfaitement biens et intégrés.

Dans les bureaux du Santiago Bernabeu, la position figée de Gareth Bale et de son entourage commence presque à inquiéter les dirigeants : « Nous avons un contrat jusqu’en 2022 », martèlent-ils depuis plusieurs mois. Et si, ces déclarations pouvaient faire office de stratégie de communication il y a quelques mois, elles résonnent davantage comme une menace désormais ; alors que Zinédine Zidane a très clairement fait savoir au joueur qu’il ne comptait pas sur lui la saison prochaine.

Quant au Français, il veut que son effectif soit composé au plus vite pour optimiser la pré-saison, qui démarrera la deuxième semaine du mois d’août. Mais la posture inflexible de ces derniers et l’absence de bonnes offres pour le Gallois inquiètent les dirigeants qui vont sans doute devoir engager un bras de fer pour le faire partir… 6 ans après s’être battu tout un été avec Levy pour le faire venir.

Articles liés