James Rodriguez, d’indésirable à nécessaire

james-rodriguez
AFP – GABRIEL BOUYS / AFP

Alors que le Colombien et le Real Madrid étaient destinés à se séparer définitivement cet été, la situation a complètement basculé en quelques semaines à peine.

Début août, James se dirigeait soit vers Naples, soit vers l’Atletico. Zidane ne souhaitait pas intégrer le joueur dans son effectif, et tout se mettait en place pour un transfert. James était alors indésirable au Real, du moins aux yeux de son entraîneur.

Mais tout cela, c’était sans compter sur les aléas du mercato. Premièrement, le Real n’a jamais réussi à arracher Pogba à United, mais s’est en plus éloigné de Van de Beek, le plan B pourtant annoncé en cas d’échec avec le Mancunien. Suite aux départs de Ceballos et Llorente, le milieu de terrain merengue s’est affaibli, et ne pouvait rester en l’état. C’est à partir de ce moment là qu’une intégration de James à l’équipe a commencé à prendre du poids.

Le Colombien a toujours désiré revenir au Real, mais devait composer avec les préférences de Zidane. Ce dernier a finalement fini par comprendre que le gaucher pourrait lui être bien utile cette saison. Face à Valladolid hier, le technicien a même officialisé cette « réconciliation » des plus inattendues en titularisant James, auteur d’une bonne première période.

Bien malin, d’ailleurs, celui qui avait parié sur la présence dans le onze de Rodriguez à la deuxième journée de Liga. Désormais, il est certain que le Colombien évoluera sous le maillot blanc cette saison, au grand dam des supporters colchoneros, qui ont un temps effleuré du doigt la possibilité de récupérer James.

Articles liés