Kubo : « Mon idole ? Ça a toujours été Messi »

kubo
Photo Ivan Arlandis / Icon Sport

Le jeune Takefusa Kubo, prêté cette saison par le Real Madrid à Majorque, a accordé une interview au média Marca. Extraits.

On t’appelle le Messi japonais…

Il y a encore des journalistes qui m’appellent comme ça, oui. C’est un honneur d’être comparé à un aussi grand joueur, mais il me reste encore beaucoup à faire avant de lui ressembler un jour.

Tu le connais ?

Pas en personne, mais quand j’étais petit je lui ai demandé des autographes à la Masía.

Tu es une idole au Japon, on te reconnait dans la rue ?

Je m’en rends pas vraiment compte car je suis très rarement au Japon, mais quand j’y reviendrai l’année prochaine je vérifierai ça.

Tu as signé pour le Real Madrid en juin, comment l’as-tu vécu ?

Lorsque la signature est devenue officielle, j’étais au Brésil avec l’équipe nationale, pour la Copa América.

D’autres grands clubs comme Barcelone et le PSG te suivaient. Pourquoi avoir choisi le Real Madrid ?

J’ai vraiment aimé les intentions du Real Madrid sur l’aspect sportif, le plan qu’ils avaient pour moi les années à venir, ce qu’il pensait faire avec moi dans le futur.

C’était la raison principale ?

Oui, le Real Madrid me voulait avec une grande insistance. Ils m’ont montré le plan qu’ils avaient pour ma carrière et ça m’a beaucoup plu, ça m’a convaincu.

Est-il vrai qu’il y a eu une certaine confusion chez les autres équipes intéressées au sujet de la date à laquelle tu terminais ton précédent contrat ?

Non, pas que je sache.

As-tu décidé de partir en prêt pour Majorque pour éviter de rester au Castilla ?

Au final, la décision est toujours prise par le joueur, mais mon agent et moi avons d’abord parlé au club et décidé que c’était la meilleure option.

Pourquoi Majorque ?

L’atmosphère du club, les joueurs, l’entraîneur. Le Real Madrid, mon représentant et moi avons décidé que Majorque était le meilleur choix.

L’attention a beaucoup grandi autour de toi depuis ta signature au Real…

Oui bien sûr. Par exemple sur Instagram depuis l’annonce de mon transfert, beaucoup de nouveaux followers sont arrivés. Combien ? Je ne me souviens pas du chiffre exact, mais ils se sont multipliés par dix, par vingt… beaucoup.

Tu regardais des matchs de la Liga quand tu vivais au Japon ?

Oui, mais aussi des matchs de Premier League, de Bundesliga, de la ligue française…

Et un Madrid-Barça ?

Voyons… ceux-là se regardent toujours !

Tant d’attentes ne mettent pas trop de pression sur un jeune de 18 ans ?

Une telle pression est bonne car elle me rend plus exigent envers moi-même.

Qui est le joueur qui t’a le plus surpris à Madrid ?

Je savais déjà que tout le monde était bon car ce sont des joueurs de classe mondiale. Isco est arrivé un peu plus tard en pré-saison et j’ai été très surpris par son habileté et sa qualité.

Zidane t’a-t-il parlé pendant la pré-saison ?

Oui, Zidane est un très bon entraîneur, il fait attention à chacun des joueurs. C’est très bien, c’est pour ça qu’il est revenu.

Tu t’es aussi entraîné avec Hazard..

Je savais déjà qu’il était très fort, mais le voir en personne m’a un peu ému.

Qui est ta principale idole dans le football ?

Ça a toujours été Messi. Je ne sais plus quel âge il a maintenant, mais c’est incroyable qu’il continue à marquer autant de buts.

Qui aimerais-tu connaître dans le monde du football ?

J’aimerais bien jouer contre Pogba et lui parler. Je ne l’ai jamais vu jouer en vrai.

Et le jeune joueur (18-20 ans) que tu aimes le plus ?

Voyons.. Mbappé, et de loin ! C’est le meilleur.

Articles liés