La Fábrica, une véritable mine d’or pour le Real Madrid

cantera

Le Real Madrid a collecté 265M€ lors de la dernière décennie grâce aux canteranos qui n’avaient pas leur place en équipe première. Le prix que coûte un galactique sur le marché actuel…

Le Real Madrid forme des joueurs au rendement majeur pour l’équipe première (Carvajal, Nacho, Lucas Vázquez, Mariano…) et parvient à réaliser un fort profit sur ceux qui ne s’imposent pas. Ainsi, le club de la capitale a réalisé un bénéfice estimé à 265M€ lors de la dernière décennie grâce à la vente de 29 joueurs passés par la Fábrica (centre de formation du club). Dans la plupart des cas, il s’agit d’une plus-value totale puisque ces derniers furent formés au club ou recrutés gratuitement.

Un chiffre très révélateur, qui vaut celui d’une star actuelle dépassant le profit réalisé par l’ennemi barcelonais (155M€) sur la même période, mais restant derrière le rival madrilène de l’Atletico (306M€). Le montant devrait d’ailleurs grossir encore un peu avec la vente prochaine de Borja Mayoral. Nous verrons également ce qu’il se passe avec Nacho et Lucas Vázquez lors des prochaines semaines.

La Fábrica est tellement rentable qu’elle parvient à se financer seule ! Selon les derniers comptes disponibles du club (ceux de l’exercice 2017-2018, le Real a déboursé 13.7M€ en salaires de joueurs et de membre du staff. La seule vente de Marcos Llorente permettra de couvrir ces dépenses pour les trois prochaines années.

De plus, le club ne bénéficie pas seulement de l’argent récupéré de ventes directes. Il profite également des reventes de joueurs déjà partis loin de leurs bases et qui changent d’équipe. Le départ d’Omar Mascarell est l’un des derniers exemples en date. Le Real Madrid a profité de son option de rachat à l’Eintracht (4M€) afin de le transférer immédiatement à Schalke (10M€) sur demande du joueur. Une plus-value de 6M€ à laquelle le club peut ajouter celle deja réalisé grâce au rachat de Lucas Torró à Osasuna (1.75M€) et revendu dans la foulée le double à l’Eintracht.

Les prêts rapportent également un peu de fonds à l’entité dirigé par Florentino Pérez. C’est le cas d’Óscar Rodríguez, qui rapportera 600 000€ au club pour la cession à venir l’an prochain à Leganés. Reguilón devrait également laisser un peu d’argent dans les caisses lors de son prêt futur à Séville.

Enfin, une dernière forme de ressources nourrit les comptes merengues. Il s’agit des transferts entre clubs pour lesquels le Real Madrid reçoit encore des droits de formation. Dernièrement, les mouvements de Marcos Alonso, Fabinho ou encore Morata ont enrichit les comptes.

Morata, un véritable gisement 

Le cas de Morata est lui très spécial. Ses mouvements ont été très rentables pour l’entité madridiste de par ses nombreux transferts. En 2014, l’attaquant rejoint la Juventus pour 22M€ puis se voit racheter par le Real Madrid deux ans plus tard pour 30M€. L’année suivante, il s’envole pour Londres et rejoint Chelsea pour 80M€, un record pour un joueur de la cantera. L’intégralité du deal montre un bénéfice net de 72M€ réalisé par le Real pour l’international espagnol.

L’un des éléments clés du développement de La Fábrica fut la construction de la résidence terminée en 2014. Cette dernière peut accueillir jusqu’à 50 canteranos afin qu’ils s’entraînent, étudient et dorment à Valdebebas. Sur les murs, des référents comme Zidane, Di Stéfano, Raúl ou encore Carvajal sont accrochés. Une véritable inspiration pour cette formation dorée.

Articles liés