Le suppléant de Marcelo s’appelle Reguilón

Patrick McDermott/Getty Images/AFP

Theo Hernandez étant en instance de départ, le Real Madrid se doit de trouver un suppléant à Marcelo. Et le candidat idéal est déjà trouvé en la personne de Sergio Reguilón.

Absent lors de la rencontre face à la Juventus hier soir à Washington, Theo Hernandez, un temps annoncé proche de la Real Sociedad, devrait finalement être prêté à Fulham en Angleterre. Afin de pallier son départ, le Real Madrid n’aurait aucunement pour ambition de se pencher sur le marché des transferts puisqu’il considère avoir les suppléants idéaux dans ses rangs avec Nacho et le canterano Sergio Reguilón.

C’est l’avantage de la polyvalence. A l’aise aussi bien à droite, dans l’axe ou encore à gauche, Nacho a prouvé à maintes reprises qu’il savait faire preuve d’une capacité d’adaptation rare au niveau professionnel. Ainsi, Julen Lopetegui, qui connaît parfaitement le profil du canterano, lui accordera toute sa confiance, comme a pu le faire Zinédine Zidane les saisons précédentes.

Si Nacho n’est plus à présenter aux madridistas, le jeune Sergio Reguilón, l’autre candidat pour suppléer Marcelo au poste de latéral gauche, est encore peu connu du grand public. Auteur d’un début de pré-saison très intéressant, l’autre canterano fait forte impression et aurait gagné la confiance des dirigeants pour occuper le couloir gauche en cas d’absence du Brésilien. À 21 ans, celui qui a accompli son rêve de débuter avec l’équipe première face à Manchester United, est en train de s’affirmer aux yeux de Julen Lopetegui comme un prétendant sérieux pour intégrer l’effectif. Après avoir appris et répété ses gammes de footballeur au Real depuis la catégorie benjamins, le latéral espagnol a été prêté deux ans à Logroñés en Segunda B entre 2015 et 2017.

Par sa qualité de vitesse et son profil offensif, Reguilón présente des similitudes avec Dani Carvajal, qu’il joint à ses qualités physiques (1m80). Son intégration au groupe professionnel dès cette saison collerait parfaitement avec la politique adoptée par le club : peu dépenser sur un marché des transferts marqué par l’inflation, et faire confiance à la jeunesse.

Articles liés