Mayoral : « La clause de la peur était un peu stupide »

mayoral
Photo Jose Antonio Sanz / Marca / Icon Sport –

L’attaquant Borja Mayoral, de nouveau prêté par le Real Madrid à Levante cette saison, a accordé une interview au quotidien AS. Extraits.

Comment se passent les débuts de votre deuxième étape à Levante ?

Je suis heureux parce que je suis arrivé à temps de commencer LaLiga, c’est ce que je voulais et ce que je n’avais pas pu faire l’année dernière. Je suis très heureux parce que nous avons très bien commencé.

Pourquoi avez-vous décidé de retourner à Levante ?

J’avais déjà passé une saison ici, pas ma meilleure, mais j’ai aimé ça et je m’y suis senti à l’aise. J’aime l’équipe, le style de jeu, et le staff me fait beaucoup progresser. Je veux continuer à m’améliorer et je pense que c’est ce que je vais le faire ici. Levante m’aime, et j’aime Levante. C’est la bonne décision. Je m’identifie beaucoup à ce club.

On a beaucoup parlé de la Sociedad comme une autre destination possible cet été. Que s’est-il passé ?

Honnêtement, il y a eu beaucoup de choses dites dans la presse… Moi je n’ai parlé à personne de la Real, ni l’entraîneur ni le directeur sportif, personne. Je voulais aller à Levante, je n’ai jamais reçu la moindre offre de la Real Sociedad.

Lors du Championnat d’Europe des moins de 21 ans, il a déclaré que Zidane ne l’avait pas appelé. Lui avez-vous parlé ?

Non, j’ai parlé directement avec le club.

« Je n’ai pas fait ce qu’il fallait pour retourner au Real Madrid »

Est-ce que ça vous a blessé que Zidane n’ait pas discuté avec vous ?

Non, je l’ai compris. J’ai déjà dit que je n’avais pas fait ce qu’il fallait pour revenir au Real Madrid. Jovic avait signé et je devais me faire mon propre chemin, tout cela ne m’a absolument pas dérangé.

Vous allez pouvoir affronter le Real avec Levante car la clause de la peur a été supprimée. Quel est votre avis là-dessus ?

C’est bien. Cette clause était un peu stupide. Je suis à Levante et je défends Levante. J’appartiens au Real Madrid mais je veux que Levante gagne.

Allez-vous célébrer votre but si vous marquez au Bernabéu ?

Non, le Real Madrid est le club qui m’a tout donné, j’ai passé onze ans là-bas…

Des coéquipiers du Real Madrid vous ont–ils envoyé un petit message ?

Non, pas encore.

Votre objectif est-il toujours de revenir au Real Madrid ?

C’est plus qu’un rêve oui, mais pas à court terme. Je dois penser au quotidien, à mon âge et aux progrès que j’ai encore à accomplir. Et combien il est important d’apprendre et de s’entraîner ailleurs, d’avoir du temps de jeu et prendre de l’expérience. Espérons que je puisse devenir le 9 de Madrid d’ici trois, quatre ou cinq ans…

Avez-vous été surpris par le mauvais début de saison du Real ?

Ce qui me surprend, c’est que LaLiga soit si équilibrée, n’importe quel terrain est très compliqué. Le niveau est impressionnant et vous ne pouvez plus vous fier à aucun rival. Barcelone n’a pas bien commencé non plus, seul l’Atletico a pris tous les points mais ils ont beaucoup souffert.

Quel est votre pronostic pour le match en le Real et Levante ?

1-2. Avec des buts de Morales et moi. Pour le Real, Benzema.

Articles liés