SOS : Le Real en panne devant le but

Dans son édition du jour, El Pais revient sur les difficultés que rencontre le Real Madrid devant les buts. Pour autant, Julen Lopetegui a deux alternatives solides afin d’y remédier.

Le Real Madrid possède 14 points après 7 journées de Liga. L’année dernière, le Real de Zidane affichait exactement les mêmes résultats, à la différence d’un calendrier nettement plus compliqué pour le celui de Lopetegui. Il s’agit tout de même du moins bon début de championnat depuis la saison 2012-2013, lors de laquelle Mourinho commençait à donner des signes de perte d’autorité.

Cependant, aucune version du Real Madrid de la dernière décennie n’avait marqué aussi peu de buts. Jamais il n’avait inscrit moins de 13 buts et tiré aussi peu en direction des cages adverses. Et quand bien même l’équipe de Mourinho 2012-2013 avait moins de points au même moment de la saison, il avait tiré 128 fois (contre 118 fois pour l’actuel) pour 14 buts (contre 12).

Lorsque Julen Lopetegui a été nommé entraîneur, il a analysé l’effectif à sa disposition afin d’établir s’il était nécessaire de recruter. Offensivement, l’Espagnol en était justement arrivé à la conclusion qu’il fallait un buteur pour remplacer Cristiano Ronaldo et ceci malgré avoir inlassablement répété qu’il était content de son effectif. Le nom de Rodrigo Moreno a beaucoup été évoqué au cours de l’été, mais les prétentions financières du FC Valence ont refroidi les ardeurs des dirigeants.

Finalement, l’entraîneur basque s’est retrouvé avec Mariano et Vinicius, joueurs sur lesquels il s’appuie très peu jusqu’à présent. Face au manque de puissance offensive du trio d’attaque titulaire, Lopetegui possède deux alternatives : faire jouer Isco en milieu offensif à la place d’Asensio comme lors du match contre l’AS Rome ou jouer avec un milieu supplémentaire, respectivement, Dani Ceballos, lors du derby. Force est de constater que lorsque ces deux variantes ont été employées, l’équipe s’est montrée plus entreprenante et dangereuse que de coutume.

En conférence de presse, le technicien madrilène a plus moins validé cette hypothèse : « Le chemin que nous devons suivre est celui du match contre l’AS Rome, et celui de la deuxième mi-temps contre l’Atletico », déclarait-il ce week-end. Reste à savoir ce que fera Lopetegui lorsque les grands matchs arriveront, bien qu’il soit pour le moment privé d’Isco, le joueur en forme des derniers matchs.

Ledit trio (Bale, Benzema, Asensio) n’a marqué que 5 buts en 58 matchs (cumulé entre les trois) joués contre l’Atletico. À titre de comparaison, Griezmann et Costa en sont à 11 buts pour 43 rencontres disputées face au Real. Lors de la première mi-temps du derby, ce sont bien les Colchoneros qui se sont montrés les plus dangereux avec une frappe de Saul et deux face-à-face de Griezmann et Costa. Quant au Real Madrid, il a manqué de poids offensif et ne s’est contenté que d’une frappe lointaine de Bale ainsi que d’une reprise, du Gallois toujours, sur coup de pied arrêté.

Articles liés