Zidane : « Si je ne peux pas faire ce que je veux avec mon équipe, je pars »

zidane

Zinédine Zidane s’est présenté en conférence ce samedi avant le match de demain, face au Betis Seville. Il a clarifié la situation sur les gardiens. 

Un message aux fans : « C’est le dernier match et nous avons travaillé pour bien terminer la saison. Nous voulons dire au-revoir à nos supporters, cela a été une année compliquée et nous voulons faire passer comme message que nous allons revenir avec de l’enthousiasme et du travail afin qu’ils soient fiers de leurs joueurs. »

Bale et ses adieux : « Il sera dans le groupe, c’est tout ce que je peux te dire. »

Des adieux aussi pour Keylor : « Non, je ne pense pas ça et je ne veux pas penser à ce qui va se passer l’année prochaine. On parle et on écrit, comme toujours, sur ce qui va arriver. Si je compte sur lui, si je veux qu’il s’en aille… on a un match à jouer. Tout ce que je peux dire à nouveau, c’est que le sujet des gardiens sera très clair la saison prochaine, c’est tout. On verra ce qui se passera. »

La presse ment ? « Je ne dis pas que vous mentez, vous écrivez ce que vous voulez. Personne ne sait de quoi j’ai parlé avec Keylor, et j’ai parlé avec tous les joueurs. »

Le discours a changé ? « Non, c’est toujours le même discours. Keylor a un contrat mais on verra ce qui va se passer. »

Le dernier match de Bale ? « Je ne sais pas, vraiment, je ne peux pas te dire. C’est la fin de saison et il est vrai qu’il y aura des changements mais je ne sais pas. »

Qui décide du choix du gardien ? « Je te le dirai quand commencera la saison, je dirai qui sera le numéro un et le numéro deux. C’est ma décision. Mais tu penses que qui fait l’équipe ? C’est clair comme de l’eau de roche. Si je ne peux pas faire ce que je veux avec mon équipe, je pars. Il y a des gens qui travaillent sur le recrutement et nous le faisons tous ensemble. Mais le choix du onze, des remplaçants, de qui n’est pas convoqué… c’est moi et uniquement moi qui décide. Enfin, moi et mon staff.

Le départ de Griezmann : « C’est pas un sujet qui nous concerne. Demandez au joueur ce qu’il va faire et où il va aller. »

Luka Jovic : « Je ne peux rien te dire, nous terminons d’abord la saison. Ce n’est même pas une question relative au match, c’est ça qui est impressionnant. Je comprends vos préoccupations au sujet de l’année prochaine mais comprenez la mienne, qui est de gagner le match de demain. »

Le futur d’Isco : « Je ne vais pas te dire de quoi j’ai parlé avec lui, c’est personnel. »

Le pacte de non-agression avec l’Atletico : « Tout peut se passe dans le football, d’un club à un autre, mais je ne peux pas entrer là-dedans. »

La saison prochaine : « On va y mettre tous nos efforts pour changer. Je ne te dis pas qu’on va tout gagner mais on va se préparer pour faire une grande année, ça, je peux te l’assurer. La saison a été compliquée et c’est mieux qu’elle se termine. »

Ferland Mendy : « Tous les joueurs sont intéressants mais je ne vais pas parler de lui par respect pour les joueurs ici. Tous les joueurs performants dans leurs clubs peuvent avoir une opportunité. »

S’il a demandé que Luca soit le numéro 2 : « Nous jouons tous un jeu et il faut accepter ce qui se dit. Il n’est pas ici parce que c’est mon fils, mais parce qu’il a passé toute sa vie à Madrid et qu’il a prouvé son niveau. La situation sera claire la saison prochaine et je n’ai pas dit au club que je voulais Lucas en numéro 2. On verra ça au moment opportun, avec les gardiens et tous les joueurs. Cela fait 17 ans que je lui dis que ce sera comme ça toute la vie. »

Articles liés