Achraf : “Si le Real Madrid veut que je revienne, je reviendrai”

achraf
Photo Pressinphoto / Icon Sport

Achraf Hakimi, joueur prêté par le Real Madrid au Borussia Dortmund, a accordé une interview filmée à l'émission Téléfoot. Extraits.

Celui qui s'apprête à faire face au PSG en 8e de finale retour de la Ligue des Champions et qui marche sur l'eau cette saison avec le club allemand (7 buts, 10 passes décisives) est revenu sur le choc à venir face aux Parisiens, mais aussi sur son parcours et ses intentions pour l'avenir.

Il a rejoint le Real.. à 7 ans : "C'était comme un rêve dont tu ne veux pas être réveillé, mais c'était bien réel. J'étais dans l'une des meilleures installations du monde, je voyais passer les joueurs de l'équipe première près de moi, et petit à petit j'ai gravi les échelons et j'ai pu arriver en haut."

Sa décision d'aller à Dortmund : "Quand j'y repense, oui, c'était la bonne décision de venir ici car je joue, je profite et je grandis. C'est ce dont j'avais le plus besoin. Je suis heureux ici."

Ses stats incroyables : "C'est clairement ma meilleure saison, je peux marquer, délivrer des passes décisives à mes coéquipiers, car même si je suis un défenseur, je n'aime pas rester derrière. J'aime montrer mes qualités offensives. Je suis un défenseur moderne."

Zidane : "Oui, c'est celui qui m'a donné l'opportunité et la confiance pour jouer au niveau professionnel et je l'en remercie. Je lui en serai toujours reconnaissant."

Ecrire l'histoire au Real : "Madrid était ma maison, j'ai joué plusieurs matchs là-bas. Si le Real veut que je revienne, je reviendrai, sinon j'écrirai mon histoire dans un autre club."

La double confrontation face au PSG : "Le match aller a été très difficile. On a réussi à les battre malgré les joueurs qu'ils ont, grâce à notre travail collectif. On a défendu ensemble et on a lutté les uns pour les autres. On a un bon avantage pour le match retour, on peut venir à Paris l'esprit plus tranquille. Ils ont peut-être cru qu'on était une équipe faible, mais ce n'est pas le cas. On a gagné cette première bataille, il reste le match retour. Ce sera bien plus compliqué qu'à domicile."

Articles liés