Alaba : "Casemiro était dans une situation similaire à la mienne il y a un an"

Dans une interview accordée à GOAL, David Alaba s'est exprimé sur son adaptation réussie au Real Madrid, ainsi que sur le départ de Casemiro pour Manchester.

Communication sur le terrain : "Je communiquais beaucoup sur le terrain dès le premier jour. Cela fait partie de mon jeu. C'est ce qu'on exige de moi, mais c'est aussi ce que j'exige de moi-même."

La langue : "Mes ordres sur le terrain fonctionnent déjà très bien en espagnol. Les premières semaines, j'ai accéléré à fond dans mes cours de langue. Il était très important pour moi d'apprendre les bases rapidement. Pour l'instant, je peux bien échanger avec mes coéquipiers. Mais mon espagnol n'est probablement pas encore assez bon pour une interview."

Quel joueur communique le plus sur le terrain ? "Thomas Müller est le meilleur. Peut-être que Dante s'en approche. Quand je défendais à gauche, il jouait à côté de moi au centre de la défense et me guidait très bien. J'ai beaucoup appris avec lui."

Qui donne les ordres à Madrid : "Chez nous, cette tâche est partagée entre plusieurs joueurs : Luka Modric, Karim Benzema et Toni Kroos se chargent de la communication."

Son passage avec Ancelotti au Bayern : "En tant que personne et en tant qu'entraîneur, il est le même qu'à l'époque, il représente toujours les mêmes valeurs. Son entraînement et sa façon de jouer au football ont peut-être un peu changé."

Quelles sont les similitudes entre Uli Hoeneß et Florentino Pérez : "Ce sont deux grandes personnalités qui vivent pour leur club. Et ils veulent tous deux être proches de l'équipe. Florentino Perez vient dans le vestiaire après chaque match et parfois après l'entraînement pour parler avec nous, les joueurs. Uli Hoeneß en faisait de même. Il est important que vous sachiez comment vont les joueurs."

Quelle était votre relation avec Hoeneß : "Je suis arrivé à Munich à l'âge de 16 ans et j'ai eu une relation très spéciale avec lui dès le début. Il m'appelait souvent dans son bureau pour me donner des conseils ou faire des demandes. Je me souviens qu'il m'a dit un jour : "Je veux que tu prennes plus de responsabilités sur le terrain et dans le vestiaire. J'ai toujours été capable de communiquer très ouvertement et honnêtement avec lui. Uli Hoeneß m'a beaucoup aidé en tant que personne et en tant que footballeur. Pour moi, il est une grande source d’inspiration."

Ses adieux au Bayern : "Après le dernier match, je lui ai dit au revoir ainsi qu'à Karl-Heinz Rummenigge dans le salon du stade. Après une si longue et fructueuse collaboration, c'était bien sûr très émouvant."

Le départ de Casemiro : "Il était dans une situation similaire à la mienne il y a un an. C'est pourquoi nous en avons beaucoup discuté. Après neuf ans au Real Madrid, il était à la recherche d'un nouveau défi. Je lui souhaite le meilleur de tout mon cœur."

Controverse avec Hasan Salihamidzic après son départ : "Non, nous n'avons pas eu de contact maintenant. Tout va bien entre le FC Bayern et moi-même. Je préfère toujours regarder vers l'avant plutôt que vers l’arrière."

Vous voyez-vous revenir à l'Austria Vienne (son club d'origine) dans le futur ? "L'Austria Vienne est le club de mon cœur. Je suis très reconnaissant envers le club. Il était clair pour moi que j'aiderais dans les moments difficiles. Je suis l'Austria Vienna de manière intensive : je regarde les matchs et je communique avec les gens là-bas. Mais c'est encore loin pour moi. Je ne regarde pas si loin dans le futur. Je ne sais toujours pas ce qui se passera dans quelques années ou lorsque ma carrière sera terminée."

Articles liés