Ancelotti : “Je souhaite le meilleur à Benitez”

L'ancien coach madrilène profite actuellement d'une année sabbatique. Ce qui n'a pas empêché l'Italien de s'entretenir longuement avec les médias espagnols pour évoquer CR7, Messi, son remplaçant Benitez ainsi que les principaux rivaux du Real Madrid cette saison.

Ancelotti

CR7 & Messi qui n’ont pas encore marqué en Liga

« Je ne me fais pas de soucis pour Cristiano Ronaldo. Je le connais très bien et je suis prêt à parier que cette saison il remportera le trophée Pichichi. L’année dernière avec moi il a atteint les 61 buts, c’est vraiment incroyable.

C’est également inhabituel pour Messi mais je n’ai pas de doutes à ce sujet non plus, c’est l'un des joueurs les plus privilégiés de toute l'histoire pour jouer au football. Cristiano et Messi sont deux des plus grands de l'histoire du football, en Espagne ils sont très chanceux de pouvoir en profiter. »

 


«  Les deux piliers sont le Real Madrid Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo. »


Benitez

« Je suis bien placé pour savoir ce que signifie entraîner le Real Madrid, je souhaite le meilleur à Rafa Benitez, je respecte son travail. Je peux seulement lui dire qu’il a une grande équipe de joueurs sous ses ordres, et je dis cela parce que je suis très chanceux de les avoir entrainés ces deux dernières saisons. Les deux piliers du Real Madrid sont Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo, qui je souhaite également le meilleur. »

 


« Je suis persuadé que l’Atletico va poser beaucoup de problèmes à Barcelone et au Real. »


La concurrence en Espagne

« Cette saison sera similaire aux trois dernières. Le Barca va se battre pour conserver le titre qu'il a remporté la saison dernière, malgré un début de saison qui n’a rien d’extraordinaire.

Cette année, que je vois l'Atletico Madrid à un niveau élevé, je suis persuadé qu’il vont poser beaucoup de problèmes à Barcelone et au Real Madrid. Simeone est un technicien qui sait comment tirer le meilleur du potentiel de ses joueurs. Les affronter sur le terrain est une chose très difficile. Je me souviens encore il y a deux saisons lors de la finale de la Ligue des Champions, comment il a été difficile de les battre. Heureusement, le but libérateur de Sergio Ramos a rompu la résistance de l’Atletico.. Que de souvenirs inoubliables !

Il ne faut pas non plus oublier Séville et Valence. Ils ne sont pas au même niveau, mais ce sont deux équipes qui peuvent rivaliser avec les grands du football espagnol et européen. En particulier Séville, qui n'a ménagé aucun effort et a travaillé dur pour remporter deux années consécutives L’Europa League. Ils ont gagné le respect de tous leurs rivaux. Emery fait un travail remarquable. »

Articles liés