Ancelotti tient son onze de départ

Lors de la tournée américaine, l’entraîneur du Real Madrid a donné de sérieuses pistes sur ses préférences en matière de compo de départ.

À une semaine de l'ouverture officielle du championnat contre l'Athletic, les sensations sont partagées. Deux victoires et deux défaites pour une équipe madrilène qui a encaissé huit buts en quatre matchs et en terminant par une lourde défaite contre la Juventus. Au delà des résultats, Ancelotti a donné certaines indications sur ses intentions quant au onze de départ.

En salle de presse tout d’abord, où l’Italien a assuré qu’il comptait poursuivre avec un système en 4-4-2 pour les débuts de son équipe en complétion officielle, dans 7 jours face à l’Athletic à San Mamés. On s’attend à un onze avec un contraste clair entre les lignes, avec de l'expérience à l'arrière, un mix entre vétérans et jeunesse au milieu de terrain, et des indiscutables en attaque. Toutefois, le plus grand point d’interrogation se trouve au milieu, un secteur plus que fourni.

Deux intouchables au milieu

Bellingham et Camavinga sont les deux seuls joueurs à avoir débuté tous les matchs de préparation et cela devrait se poursuivre à la reprise. Le débat porte sur les deux autres postes restants. Valverde et Tchouaméni prennent de plus en plus d'importance face aux vétérans Modric et Kroos, qui ont progressivement vu leur nombre de minutes diminuer et qui abordent une saison avec, comme on pouvait s'y attendre, un rôle un peu plus secondaire. À cela s'ajoute la présence de Ceballos et Güler, blessés, qui, même s'ils n'ont pas encore pu jouer, font partie des plans du coach et auront également des opportunités une fois rétablis.

Dans les buts, aucun débat possible, Courtois est indiscutable et Lunin sera son suppléant. En défense, Carvajal, Militao, Alaba et Fran García seront très probablement les quatre élus pour disputer le premier test exigeant de la saison à San Mamés. Après la nouvelle blessure de Mendy, Fran Garcia aura l'occasion de s'imposer à ce poste. En charnière centrale, le Brésilien et l'Autrichien restent devant dans la hiérarchie pour le poste de titulaire, même si Nacho et Rüdiger devraient tous deux bénéficier d'un temps de jeu conséquent.

Enfin, pour ce qui est de l’attaque, Vinicius et Rodrygo sont les membres définitifs d'un duo qui devrait marquer l'avenir offensif du Real Madrid. Une grande partie des aspirations madrilènes cette saison repose sur leurs épaules et leur réussite, soutenus par Joselu et Brahim, dont les rôles ont été clairement identifiés comme secondaires lors des matchs amicaux.

Articles liés