Benzema : “Je ne renonce pas à l’Equipe de France”

Dans une interview exceptionnelle accordée à Christophe Dugarry et Jean-Louis Tourre sur RMC, Karim Benzema s'est longuement exprimé sur l'Equipe de France et son actualité au Real Madrid. 

Benzema sur RMC

Son absence en sélection
"C'est dur, je suis déçu de ne pas être sélectionné. Ça a toujours été une fierté de jouer pour l'EDF. Je vis mal cette non-sélection. Contrairement à ce que certains peuvent dire, j'aime jouer pour l'EDF. J'aimerais avoir des explications car je n'en ai pas. Je n'ai pas eu de nouvelles de Didier Deschamps depuis bien avant l'Euro où il m'a annoncé qu'il ne me prendrait pas. J'aimerais comprendre pourquoi cette suspension dure."

L'histoire avec Valbuena 
"Si c'est la raison de mon absence ? J'ai déjà payé pour cette histoire et je ne suis pas coupable. Je peux penser que je ne suis pas sélectionné pour des raisons sportives et dans ce cas je travaille pour revenir. Si c'est sportif c'est sportif, mais si c'est autre chose, qu'on me le dise clairement."

Ses déclarations dans Marca
"Je ne peux pas regretter, parce que c’est vrai, que c’est évident. Si le sélectionneur, il a pas compris ou mal lu, en aucun cas Didier Deschamps ou Noël Le Graët est raciste, je ne l’ai jamais pensé. Mais c’est flou. Cette histoire est floue, j’aimerais qu’on s’appelle pour en parler. Ça peut le toucher, mais moi je n’ai jamais dit qu’il était raciste. S’il y a quelque chose de flou, tu vas m’appeler. Tu m’appelles et tu me dis “Karim c’est quoi ces paroles” et c’est réglé, ça ne dégénère pas comme ça."

La pression en Equipe de France 
"Je ne suis pas un cas particulier, mais on sait très bien que toute la pression a toujours été sur moi, et même bien avant cette histoire, mais j'ai l'habitude de cela."

Une retraite internationale ? 
"Non je n'ai pas pris ma retraite internationale et je ne lâcherai pas. On fait des tas de sondages sur moi, je ne sais même pas s'ils sont vrais. J'ai passé plusieurs jours à Paris et je n'en ai vraiment pas le même ressenti, je reçois beaucoup de soutiens."

L'Euro 2016
"Bien sûr que j'ai regardé. L'Equipe de France a réalisé un beau parcours, c'était beau (...). La finale ? Je n'en ai pas spécialement parlé avec Cristiano, il m'a simplement dit que l'EDF était trop confiante avant la rencontre et qu'il a dit dans les vestiaires 'nous allons gagner'."

Les difficultés au Real Madrid 
"Tu n'as pas le droit d'être moins bien au Real sinon tu te fais siffler et on ne te loupe pas. Le Bernabéu est exceptionnel. Tu peux te faire siffler, marquer et emballer le stade, puis de nouveau te faire siffler après avoir perdu un ballon. J'espère rester ici encore de nombreuses années car aucun club ne me fait rêver comme le Real Madrid."

Zidane et les entraîneurs qu'il a aimé à Madrid
"Zidane c'est la crème des crèmes. Il est très calme, il sait parler aux joueurs et il nous donne confiance. Il gère également très bien l'effectif. J'ai beaucoup aimé Ancelotti qui ressemble à Zidane ainsi que Mourinho au début. Il met énormément de pression et cela m'a fait progresser."

Benzema entraîneur ? 
"Je ne sais pas, mais j'aime bien ça ! J'aime entraîner dans mon quartier, je suis entraîneur - joueur (rires). Quel genre entraîneur serais-je ? J'aime le beau jeu et si tu ne respectes pas le beau jeu, tu sors de mon équipe (rires)."

Son entente avec Cristiano 
"Je m'entends très bien avec Cristiano, nous avons une complicité car ça fait 8 ans que nous jouons ensemble (...) Je ne suis pas au service de Cristiano et de Gareth Bale. Je suis au service de l'équipe et du collectif. Je pourrais jouer en 9 pur mais il faut créer du mouvement et des espaces avec de tels joueurs attirés par le but. Il y a toujours quelqu'un devant et moi je suis un joueur qui voit le jeu."

Mbappé
"On m’a dit que c’était un phénomène, un très bon joueur. Franchement, je ne l’ai pas encore vu. Après c’est un jeune joueur. Le foot c’est super dur, surtout dans les grands clubs. Trop difficile en fait ma première année. Tu es loin de ta famille, ce n’est plus pareil. Ceux qui sont à côté de toi, c’est pour prendre ta place. C’est très difficile. Mais de ce qu’on m’a dit, c’est un très bon joueur et j’espère qu’il va faire une grande carrière, petit à petit. Je pense qu’il ne faut pas partir trop tôt."

Barça-PSG
"Ce match, c'était un truc de fou. Moi je savais que le Barça allait gagner le match retour. On les a joués souvent là-bas, c'est toujours compliqué. La fin de match c'était juste extraordinaire. Ce match c'était vraiment abusé. Cela a dû être vraiment dur pour eux, surtout le retour en avion. Dans le vestiaire personne ne parlait... Perdre 6-1 là, tu ne peux pas !"

Articles liés