Benzema ne sera pas exclu de l'EDF en cas de condamnation

Le retour de Karim Benzema en équipe de France après six ans d'absence a coïncidé avec le déroulement du procès de l'affaire Valbuena.

L’attaquant et les cinq autres prévenus sont toujours dans l’attente du verdict dans l’affaire de la sextape, pour laquelle ils sont accusés de tentative de chantage. Cependant, quel qu’en soit le dénouement, qui sera rendu le 24 novembre prochain, Benzema continuera à jouer pour l'équipe nationale si ses mérites sportifs l’y emmènent. C'est ce qu'a assuré le président de la fédération, Noël Le Graët, dans une interview accordée au Parisien.

"Le sélectionneur restera toujours responsable de sa sélection, et Benzema ne sera pas exclu par rapport à une éventuelle sanction judiciaire. Même s'il écope d'une peine de prison avec sursis, il lui reste la possibilité de faire appel d'une condamnation. Donc sa convocation, ou pas, dans les mois prochains ne sera pas liée à ce jugement", a affirmé le patron du football français.

Même si c'était déjà assez clair, Le Graët a tenu à préciser sa pensée : "Je n'interviendrai jamais pour dire que nous n'acceptons pas Benzema dans l'équipe nationale. Après, c'est à Deschamps de considérer si, sportivement, il est apte à jouer avec les Bleus".

Articles liés