Dani Alves : “Le Real est plus fort sans Cristiano”

Dani Alves sera le grand absent du retour de la Ligue des Champions. Le latéral droit brésilien est toujours en train de récupérer de sa blessure qui l’a écarté de la Coupe du Monde en Russie.

Le Real Madrid, triple détenteur du titre, est la bête noire du joueur parisien ces dernières années. Vaincu lors de la finale de 2017 avec la Juventus, il est, à nouveau, tombé face au club de Chamartin (en huitièmes) la saison passée. Et dans un entretien accordé à Marca, l'ancien Barcelonais n'a pas hésité à commenter le départ de Cristiano Ronaldo.

« Je pense que, au contraire de ce que tout le monde pense, le Madrid est une équipe plus forte sans Cristiano. Maintenant, je pense qu’ils sont un peu plus difficiles à affronter qu’avant. Auparavant, c'était compliqué mais ils concentraient leurs attaques sur Ronaldo. Maintenant ils sont plus dangereux, du moins, d'après ma façon de voir le football. Et je pense que concernant ce dernier point, je m’y connais un peu »

Au travers de ces déclarations, le Brésilien laisse entendre que le Real est devenu une équipe plus collective et moins dépendante de celui qui a été sa figure de proue pendant 9 ans. "Il ne sera pas facile de battre Madrid, ils sont plus une équipe maintenant. Il est évident que Cristiano est une grande perte, mais le Real Madrid reste le Real Madrid", a-t-il ajouté.

Un départ qu'il comprend

Si la planète football s'est étonnée de ne plus voir Cristiano Ronaldo porter le maillot du Real Madrid, que vous pouvez retrouver chez Unisport, Dani Alves ne l'a pas été : "Rien ne me surprend dans le football, les gens veulent des défis pour continuer à se sentir vivants et pour cela ils doivent relever de nouveaux défis. Il a été un temps là-bas, il a fait de grandes choses avec le Real Madrid et a finalement décidé d’essayer une nouvelle expérience. Personnellement, je l’ai fait lorsque j’étais au Barça et les vrais battants ont besoin de nouveaux défis. Ils n’ont pas besoin de zone de confort. Je pense que comme moi au Barça, il se sentait à l’aise. Mais nous avons ressenti le besoin de partir ailleurs et d’avoir de nouveaux challenges".

Articles liés