Enrique Riquelme : “Zidane ne serait pas mon entraîneur”

Enrique Riquelme, possible candidat aux élections à la présidence du Real Madrid, s'est exprimé aux microphones de 'El Partidazo de COPE'.

Alors que le Real Madrid a annoncé les élections prochaines à la présidence, Enrique Riquelme, un homme d’affaires de 32 ans originaire d’Alicante, dit vouloir proposer sa candidature. Sur la radio COPE, il a parlé de Zidane, qui, selon lui, ne continuerait pas à occuper son poste s'il devenait président. L’Espagnol affirme aussi avoir contacté Mino Raiola, le représentant de Haaland, et être prêt à faire revenir Cristiano.

Son projet : "Zidane ne serait pas mon entraîneur. La direction sportive pense à un autre profil avec une autre stratégie. Personnellement, j'aime bien Klopp et Raúl se débrouille très bien."

Contacts pour Haaland : "Mon potentiel directeur général sportif a discuté avec Mino Raiola. Nous avons simplement demandé ce qu’il en était de la situation d'Erling et il nous a informés. Ils vont tirer un prix très intéressant à Dortmund. Ils aimeraient le garder une année supplémentaire et ils obtiendront un bon prix. Raiola ne nous a pas demandé 20 millions pour lui et 20 autres millions pour le père du joueur…", a-t-il ajouté.

Son soutien financier pour candidature : "En août, je serai socio depuis 21 ans et j'ai un patrimoine bien travaillé, qui est bien supérieur aux 90 millions nécessaires. La partie latino-américaine de mon entreprise vaut 250 millions et j'ai une partie européenne encore plus importante. Je paie 100% de la campagne et 100% de la garantie. Les socios doivent savoir que financièrement, il n’y aura aucun souci."

Cristiano : "C’est l’un de ceux que je ferais revenir dans l'équipe. Il n'y a pas de vieux ou de jeunes joueurs, il y a que de bons ou de mauvais joueurs."

Mbappé : "Par envie, bien sûr, je recruterais Kylian, mais il faut d'abord voir les comptes."

Prolonger Ramos : "C’est un grand joueur, un madridista, avec les valeurs du madridisme et dans une forme enviable. Pourquoi pas ? En gagnant ce qu'il gagne maintenant, j'augmenterais son contrat."

Articles liés