L’annonce fracassante d’Ancelotti sur son avenir

L'entraîneur madrilène, s'adressant à "Il Messaggero ", a exclu toute nouvelle expérience en tant qu'entraîneur après le Real Madrid.

Pour Carlo Ancelotti, c’est très clair : après son aventure au Real Madrid, sa carrière d'entraîneur sera terminée. L'Italien lui-même l'a assuré dans une longue interview : "24 titres dans ma carrière ? La vérité est que ces comptes ne comptent pas pour moi. Je les ferai à la fin, quand un bilan aura plus de sens. Maintenant, je suis concentré sur l'entraînement, j'aime le travail quotidien. Il y a encore quelques années, mes priorités étaient tactiques, maintenant je me concentre sur les relations humaines, la connaissance des gens et des nouvelles générations".

Le Real actuel : "Si nous parlons de trophées, le Real et Milan sont les équipes auxquelles je me sens le plus lié. L'équipe actuelle de Madrid est d'un très haut niveau et pas seulement sur le plan technique. C'est une équipe sérieuse, avec des joueurs humbles : même les stars ont les pieds sur terre. Modric, Casemiro et Benzema, les plus expérimentés, gèrent le groupe. La qualité est indiscutable, mais cela ne suffirait pas. L'aspect humain est fondamental et ce Madrid est unique".

Retraite : "Cette étape à Madrid clôturera ma carrière. Après le Real, je vais prendre ma retraite. Le Real Madrid est le sommet du football. Il est logique de mettre le mot "fin" après cette expérience."

Benzema : "Il mérite le Ballon d'Or, il a fait une saison extraordinaire."

Objectifs : "La Ligue des champions, de par son histoire et sa difficulté, est la plus importante. La dimension du Real Madrid est comme ça. C'est un club spécial en raison de sa vocation européenne. Ce serait la 15ème..."

Madridisme : "C'est un club géré par les présidents et ses supporters. Ce qui en ressort, c'est une atmosphère familiale. Selon les statuts, le président doit d'abord être un fan. Madrid n'est pas seulement une entreprise..."

La Liga : "Ce sera un championnat très disputé. Le Barça s'est renforcé, Séville est toujours compétitif et l'Atleti est très solide. À Bilbao, il y a un entraîneur expérimenté comme Valverde, le Valence de Gattuso a une ville importante et son histoire derrière lui..."

Articles liés