Les enseignements de Rangers – Real Madrid

Le Real Madrid disputait son premier match de pré-saison contre les Rangers de Steven Gerard, devant plus de 13 000 spectateurs. Voici ce qu'il faut retenir de ce premier match.

Ce dimanche, le Real Madrid s'est incliné (2-1) contre les Rangers, une équipe nettement plus avancée que les Merengues dans leur préparation. Pour ce match, Carlo Ancelotti, l'entraîneur du Real, avait opté pour un 4-3-3 avec les joueurs suivant : Lunin, Marcelo, Chust, Nacho, Odriozola, Blanco, Isco, Odegaard, Rodrygo, Lucas, Jovic.

Lunin marque des points

Sans grande surprise compte tenu du niveau de préparation des deux équipes, les Rangers ont affiché une meilleure intensité que leurs adversaires du jour. Ce qui s'est rapidement concrétisé par de nombreuses opportunités pour l'équipe écossaise, alors que les Madrilènes, sous pression, ont commis beaucoup d'erreurs.

Mais si quelqu'un a su tirer profit de la situation pour se montrer, c'est bien Andriy Lunin. Le jeune gardien ukrainien a multiplié les arrêts en première période pour permettre à son équipe de conserver son avantage jusqu'au retour des vestiaires.

Du côté des points négatifs, tous les défenseurs du Real ont été en difficulté ce soir, que ce soit Nacho qui s'est fait exclure à 20 minutes du terme, ou les latéraux (Marcelo, Odriozola) qui ont été totalement dépassés.

Rodrygo frappe le premier

Dominés très nettement sur la globalité du match (8 tirs cadrés à 1), les hommes de Carlo Ancelotti ont pourtant frappé les premiers grâce à une contre-attaque bien menée par Martin Odegaard et parfaitement conclue par Rodrygo Goes. Le Brésilien est d'ailleurs le seul attaquant à s'être montré un peu dangereux ce soir, au contraire de Jovic et Lucas Vazquez qui ont été transparents.

Du côté des petites satisfactions, Miguel Gutierrez a fait une bonne entrée en jeu, tout comme Sergio Arribas qui démontre sur chacune de ses prises de balle qu'il peut apporter quelque chose. Ce dernier est toutefois encore un peu frêle physiquement, au contraire du latéral espagnol qui semble clairement prêt pour le plus haut niveau.

Un match décevant donc, mais dont il serait osé de tirer des conclusions hâtives. C'est bien connu, les premiers matchs de préparation ne sont que rarement le reflet de la saison qui suit.

Articles liés