Les plans du Real Madrid pour cet été

Comme chaque année, beaucoup de rumeurs surgissent dans les médias concernant les changements que pourrait opérer le Real Madrid durant le mercato estival. Pourtant, d’après Marca, il ne faut pas s’attendre à une révolution.

Deux mondes s’opposent à Madrid. Celui des rumeurs constantes et celui des décisions prises avec leur logique, discutable ou non, mais prises avec les chiffres et la réalité des contrats en cours. Eden Hazard est concerné, lui qui a déjà fait savoir qu'il avait l'intention d'honorer son contrat, c'est-à-dire jusqu'au 30 juin 2024. Et dans son cas, le club ne prendra pas de position de force car il ne le peut pas. Si Hazard veut rester, il restera. 

Du côté de l’entraîneur, six ou sept coachs différents ont été cités par la presse pour prendre la relève d’Ancelotti, mais là encore, la réalité est un brin différente. L’Italien a toujours un contrat en vigueur pour la saison prochaine, celui-là même avec lequel il gagné quelques titres dont une Ligue des champions. Pour le moment, un départ d’Ancelotti n’est pas évoqué dans les bureaux de Valdebebas, même si les résultats de fin de saison auront un impact. 

Pour l’effectif, une multitude de joueurs ont là aussi été annoncés, mais l'idée maintenue par le Real Madrid, soutenue par les chiffres et l'idée de ne pas mettre en danger la stabilité du club, est de rester calme et de signer une grosse recrue d'importance tout au plus, qui serait Jude Bellingham. Le Real Madrid souhaite éviter de répéter le cas Jovic, c'est-à-dire incorporer pour une position différentielle un joueur qu'il ne considère pas comme "top". 

Pas de révolution en attaque

Le club a d’ailleurs déjà signé un attaquant de pointe, mais pour la saison 2024-25. Il s'agit d'Endrick et seul un changement soudain de scénario avec Haaland pourrait rendre possible la signature du Norvégien, mais jamais avant l'été 24. L’intention de la direction merengue est claire : soit ils signent un joueur de classe différente, soit ils ne recrutent personne.

Pour a saison prochaine, le Real compte donc s’appuyer sur trois joueurs pour le poste de 9 : Benzema, Rodrygo, et le canterano Alvaro Rodriguez qui intègrera définitivement l’équipe première. Les Madridistas ne doivent donc pas s’attendre à une révolution à la pointe de l’attaque. 

Rien ne change pour Mbappé

Quant à Mbappé, rien n'a changé. Les relations entre le Real Madrid et le PSG sont inexistantes et les dirigeants madrilènes ont clairement fait savoir qu'ils ne négocieront jamais dans les circonstances actuelles. Il n'y a pas de dialogue avec le Qatar et il n'y en aura pas. De plus, ils pensent que si Mbappé souhaite subitement quitter Paris cet été, cela ne regarde pas le Real Madrid. Les messages et les mouvements de l'entourage de l'attaquant parviennent bien sûr à Valdebebas, mais ils ne les considèrent pas comme crédibles.

En ce qui concerne les prolongations des joueurs arrivant en fin de contrat en juin, Nacho, Kroos, Asensio et Benzema ont reçu le feu vert pour continuer, ce qui n'est pas encore parvenu à Modric ni à Ceballos. Mariano Diaz n'a pas reçu de nouvelles non plus, mais la situation de l'attaquant hispano-dominicain est claire depuis un certain temps déjà. Il quittera le club cet été quoi qu'il arrive. À Valdebebas, on est sûr de pouvoir prolonger les contrats de la plupart de ces joueurs, mais pas de tous.

Quelques renforts maison

Si Fran García a clairement l'intention de revenir au Real Madrid, Brahim Díaz pourrait être le suivant s'il décide finalement de faire son retour au Bernabéu. Ils seront rejoints par Álvaro Rodriguez et quelques autres du Castilla, Sergio Arribas étant le candidat le plus probable, mais il n'est pas exclu que ce dernier fasse comme Carvajal en son temps, c'est-à-dire qu'il parte à la recherche de temps de jeu ailleurs.

Le reste des arrivées possibles dépendra dans une certaine mesure des éventuels départs de Vallejo, Odriozola et Hazard, qui ne sont pas pris en compte mais qui sont sous contrat. Le Real est également très attentif aux éventuels intentions du gardien Lunin, qui, bien que sous contrat, pourrait vouloir se trouver une place de titulaire loin du Bernabéu.

Articles liés