L’évolution du Bernabéu à travers l’histoire

Le Bernabéu 2.0 est en marche. Après le début de travaux massifs en juin dernier, la machine s'accélère et la nouvelle enceinte devrait voir le jour en 2022. Un stade à la pointe de la technologie avec un toit rétractable, un centre commercial rénové ou encore un musée plus futuriste sont au programme. Retour sur l'évolution du Bernabéu et les travaux majeurs réalisés sur celui-ci depuis sa création.

Il est impossible d’évoquer l’histoire du stade Santiago Bernabéu sans parler du stade de Charmatín. Le 14 mai 1924, le Real Madrid déménage du stade O’Donnell pour le nord de la ville. Sur la photo qui suit, datant de 1931 et réalisée par l’armée de l’air, nous distinguons le stade Charmatín, restaurant la 'Esquina del Bernabéu' jusqu'à il y a encore quelques semaines.

ANNÉES 40

Le Real Madrid évolua à Charmatín jusqu’en 1946 malgré le piteux état de la pelouse. En effet, en parallèle, le 22 Juin 1944, la banque 'Mercantil et Industrial' octroie un crédit à Santiago Bernabéu, alors président du Real, pour son nouveau projet. Ce dernier pose la première pierre le 27 octobre de la même année avec la volonté de «faire un stade à la hauteur du standing du club». C'est l'énorme affluence constatée à Charmatín ces derniers mois qui pousse le président à investir dans un projet d'envergure.

 

Les architectes de ce dernier sont Manuel Muñoz Monasterio (qui a également dessiné les stades Ramón de Carranza - Cádiz et Ramón Sánchez Pizjuán - FC Seville), José María Castell et Luis Alemany Soler. Huarte fut, quant à lui, le constructeur désigné.

En 1947, le président Bernabéu se rend sur place afin de constater l'avancée des travaux de ce que l'on nommera «El Nuevo Charmatín» (Le nouveau Charmatín).

Notons que le stade actuel (ROUGE) s'est construit sur une partie de l'ancien (JAUNE) comme le dénote la première vue aérienne. La seconde montre la carte du rendu d'aujourd'hui.

Le 'Nuevo Chamartín' s'est construit alors que l'ancien était toujours utilisé comme le montre le cliché qui suit. Le nouveau l'a ensuite avalé.

Chamartín fut inauguré le 14 décembre 1947 lors d'une rencontre amicale entre le Real Madrid et le C.F Os Belenenses (victoire 5 - 1) sous le nom « Estadio Real Madrid Club de Fútbol » (bien que les supporters l'appelaient, entre eux le 'Nuevo Estadio Chamartín' ou simplement 'Chamartín'. L'enceinte possédait alors 75 145 places dont 27 645 assises (7125 couvertes) et 47500 debout dont 2000 couvertes. Une messe en présence du président, de la direction, de certains socios ainsi que des invités destinée à bénir le stade précéda la cérémonie d'inauguration.
Après les traditionnels hymnes et autres échanges de fanions, Santiago Bernabéu en personne descendit sur le terrain où Pedro Parages, socio numéro 1 du club, fondateur, ex-président et ex capitaine du Real Madrid lui remit un livre contenant les signatures des 200 plus anciens socios du club. Le stade fut décoré des drapeaux des quatorze clubs faisant partie intégrante de la première division de l'époque.

ANNÉES 50 et 60

Les premiers travaux de ce nouveau stade interviendront en 1953 suite à la forte demande de places constatée à chacune des rencontres. C'est ainsi que le troisième amphithéâtre côté Calle Padre Damián ainsi que deux des quatre tours furent créés (destinées à accéder aux nouveaux gradins et facilitant l'évacuation des supporters). En juin 1954, l'amphithéâtre latéral fut lui aussi inauguré portant la capacité du stade à 125 000 places. Les deux autres tours suivront également. Cette année là, le 'Nuevo Chamartín' devint le second stade d'Europe en terme de capacité derrière Wembley.

 

Le 4 janvier 1955, suite à l'assemblée générale des socios, la décision de renommer le stade Santiago Bernabéu est adoptée. Un hommage immense envers l'artisan majeur du projet de cet édifice.

⇒ Le 18 Mai 1957, le Real se dote d'appareillage électrique afin de pouvoir jouer de nuit. Un match amical est célébré à cet effet face au Sport Club do Recife (champion brésilien en titre) pour une victoire (5 - 3) des 'Merengues'.

⇒ En 1965, l'ensemble des bureaux est transféré au stade après avoir préalablement vagabondé dans tous les coins de la ville.

ANNÉES 70

Le 14 décembre 1972, 25 ans après l'inauguration du stade, le club s'offre le premier panneau électrique d'Espagne. Celui-ci permet aux supporters d'être informés des scores des autres rencontres. L'annonce avait été réalisée quelques jours plus tôt lors de la cérémonie d'adieux à Paco Gento.

ANNÉES 80

Le remodelage suivant fut initié à l'aube du mondial 1982. L'Espagne va accueillir la Coupe du Monde et le Bernabéu la finale. La FIFA exige donc plusieurs éléments qui vont forcer le club à effectuer des changements. Dans un premier temps, la façade sera modernisée, des pancartes électroniques seront installées, la zone de presse restructurée et les accès aux vestiaires simplifiés. Les exigences iront plus loin, la fédération internationale réclamera une réduction de la capacité (de 125 000 à 90 800) et un stade qui devra être couvert aux deux tiers. C'est pour cette raison qu'un chapiteau sera installé afin de couvrir le premier et second amphithéâtre excepté dans la zone Padre Damián (latéral est).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

ANNÉES 90

Suite à la réforme opérée par la FIFA pour le compte du mondial et les nouvelles normes de sécurité implantées par l'UEFA (dues à la montée des violences dans les stades européens), le club verra nécessaire de compenser la perte de places debout par des places assises. Cette initiative permettra au Real de passer de 90 800 à 106 000 places. Les travaux commenceront le 7 février 1992 pour s'achever le 7 mai 1994 et un montant de 30M€ (sans aides institutionnelles) qui augmentera considérablement la dette du club. Un troisième amphithéâtre côté ouest et dans les virages sera construit. Les 20 000 nouvelles places disposeront d'une inclinaison de 87% afin de bénéficier d'une vue parfaite et proche du terrain. Le centre commercial 'La Esquina de Bernabéu' sera également créé lors de cet investissement majeur.

Avec cette nouvelle structure, le stade passera à une hauteur de 45 mètres (contre 22 précédemment). Après avoir constaté que durant l'hiver, les deux-tiers du terrain restaient à l'ombre et détérioraient fortement la pelouse, la direction prendra la décision d'installer des tuyaux en polypropylène avec plus de 30 km de parcours (sur 20cm de profondeur) à travers lesquels l'eau chaude circulait afin de lutter contre le gel de la pelouse. Un nouveau toit sera créé avec une zone rétractable pour de couvrir un plus grand nombre de supporters en cas de pluie. Enfin, l'éclairage sera augmenté. Les travaux dureront 16 mois et coûteront près de 4,5M€ dont 3,2M€ imputés au club.

Durant l'été 1997, lors du cinquantième anniversaire du stade, des places assises sont installées aux endroits jusqu'alors dépourvus de sièges après la restriction UEFA qui obligea le Bernabéu a passé de 106 000 à 74 328 spectateurs maximums. De plus, les clôtures en gazon sont remplacer afin d'obtenir une meilleure vision de la pelouse.

Le 20 mai 1999, un an après l'obtention de la 'séptima', le musée du Real ouvre ses portes avec l'exposition des titres les plus importants du club.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ANNÉES 2000

Avec l'arrivée de Florentino Pérez à la présidence du club, le « plan Directeur du Stade Santiago Bernabéu » est en marche. L'objectif étant d'améliorer la commodité ainsi que la qualité des installations en les adaptant aux plus avant-gardistes et en maximisant les recettes.

Ce projet va durer 5 ans (2001-2006), coûtera 127M€ et portera la capacité du stade à 80 354 spectateurs.

La tribune latérale sera la plus actualisée. En effet, sa façade extérieure sera entièrement recouverte de treillis métalliques, une toiture sera implantée afin de compléter tout l'anneau du stade et sa capacité augmentera grâce à l'agrandissement du quatrième amphithéâtre. À l'intérieur, une loge présidentielle sera créée, des nouveaux vestiaires avec casiers personnalisés seront dessinés, la zone de presse sera transférée côté ouest et le siège social ainsi que la boutique seront créés.

Parmi les autres changements majeurs, on dénotera :

  • L'installation d'un chauffage intégral
  • Un nouveau système de megaphonie
  • Un nouvel écran d'affichage
  • Des ascenseurs panoramiques
  • L'installation d'escalators
  • La création d'espaces VIP
  • La création de « boxs »
  • La création de nouveaux restaurants dont le RealCafé Bernabéu
  • La création du Tour Bernabéu, le développement du musée ainsi que de la boutique du club

Suite à l'ensemble de ces réformes, le 14 novembre 2007, à l'occasion du soixantième anniversaire du stade, l'UEFA concède la catégorie « stade d'élite ou stade 5 étoiles » au Bernabéu en plus de lui attribuer la finale de la Ligue des Champions 2010.

⇒ À l'été 2011, le premier amphithéâtre est agrandit afin d'offrir 900 places de plus. Le total se porte alors à 81 044.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PROJET EN COURS

Après de nombreuses négociations avec la maire de la ville de Madrid, le projet est finalement adopté et validé le 2 avril 2019.

Voici les changements qui seront réalisés durant les trois années de travaux prévus :

  • Le stade comportera un marqueur à 360 degrés en plus d'un éclairage extérieur qui pourra changer de couleur comme celui de l'Allianz Arena à Munich
  • Un agrandissement du musée
  • Une modification de l'environnement urbain avec une nouvelle grande place centrale sur le Paseo de la Castellana. La rue Rafael Salgado sera piétonne et une nouvelle place sera faite au coin de la rue Padre Damián
  • La capacité passera à 82 000 spectateurs
  • La création d'un toit rétractable
  • La construction d'un hôtel
  • La construction d'un centre commercial
  • La création d'un parking sous-terrain

Le coût total du projet sera colossal pour ce Bernabéu 2.0 qui devrait être encore plus incroyable que sa première version. La fin des travaux est attendue pour 2022 et en fera l'une des enceintes les plus futuristes et intuitives au monde.

Articles liés