Lucas Vazquez : “Mon avenir ? Je ne sais pas ce qui va se passer”

Lucas Vazquez a parlé avec The Athletic du match contre Chelsea, mais aussi de Zidane et de ses conseils, de son avenir, de ses débuts difficiles…

Les débuts au Real Madrid : "Il faut être patient, comprendre que jouer au Real Madrid est difficile. L'essentiel est d'être prêt lorsque l'occasion se présente. Ce qui est valorisé au Real Madrid, dans les grands clubs, c'est que chaque fois que tu as une chance, tu la saisis, tu es prêt, tu le fais bien et tu aides l'équipe."

Zidane : "Le Mister ne te ment pas, il te dit ce qu'il veut, ce qu'il attend de toi, ce que tu peux ou ne peux pas donner. Je pourrais vous parler de nombreux moments où je n'ai peut-être pas beaucoup joué, et il m'a toujours parlé, il m'a toujours remonté le moral, il me disait : "Ne t'inquiètes pas Lucas, tu auras ta chance. Continue à travailler, si tu travailles dur, tout le reste suivra."

Le style de Zidane : "Cette saison, il a également montré qu'il était bien plus qu'un 'aligneur de joueurs', qu'il sait comment gérer les egos et garder les superstars en jeu, alors que des circonstances sans précédent ont exigé plus d'intelligence tactique et de flexibilité. Cela a été particulièrement évident lors du plan de jeu simple mais efficace du Real contre Liverpool.

Le coaching de Zidane : "Il garde un équilibre entre vous donner des instructions et laisser le joueur décider. Il a un plan pour le match, il veut que l'équipe joue d'une certaine manière et, individuellement, il vous donne aussi des instructions. Mais en même temps, il vous dit de jouer avec liberté, de vous exprimer sur le terrain, d'être vous-même, de jouer avec confiance. Au final, ça aide le joueur à tirer le meilleur de lui-même."

Saison : "Je pense que c'est la meilleure de ma carrière, ça se reflète dans les chiffres. Au début, je ne jouais pas beaucoup, puis j'ai joué de nombreux matchs d'affilée, en étant régulièrement titulaire. Cela m'a donné la confiance nécessaire pour me sentir important, ce dont un joueur a besoin pour tirer le meilleur de lui-même."

Covid : "C'est une saison très difficile, tant de blessures, de cas de Covid, et vous ne savez pas quand les joueurs seront disponibles ou non. Nous devons accorder beaucoup de crédit à la saison du Real Madrid. L'équipe a su se remobiliser quand il le fallait, montrant ainsi ce qu'est une véritable équipe. Aucun joueur n'est irremplaçable, chaque fois que quelqu'un d'autre doit entrer sur le terrain, il le fait très bien. C'est le secret de cette année."

Blessure contre Chelsea : "C'est un mélange de sentiments. On est heureux d'être en demi-finale de la Ligue des champions, mais en même temps, c'est toujours plus difficile quand on ne peut pas être sur le terrain."

Super League : "Nous avons tous nos opinions, je ne sais pas si la Super League est une bonne idée ou pas, mais je pense que nous devons réfléchir à beaucoup de choses. Je pense que nous approchons du point de saturation et souvent ce sont les joueurs qui souffrent le plus avec de plus en plus de matchs chaque année. Puis on voit de plus en plus de blessures. Nous devons examiner cette question. Les exigences sont de plus en plus élevées et le spectacle en souffre. Alors peut-être qu'il faudrait commencer à réduire le nombre de matchs."

Objectifs : "Nous voulons gagner les deux compétitions qu’il reste, ce serait le final parfait d'une saison difficile. Zidane nous dit que c'est peut-être la dernière fois que nous nous trouvons dans cette situation, donc nous devons profiter du moment et nous assurer que chacun d'entre nous donne tout. Je pense que nous nous battrons jusqu'à la fin pour tout."

Avenir : "Je ne sais pas ce qui va se passer. En fin de compte, on ne sait jamais ce qui va se passer dans le futur. J'ai la chance de jouer pour le Real Madrid, le club que je supportais quand j'étais enfant. Que je parte ou que je reste, quoi qu'il arrive, je serai toujours un supporter du Real. Sans aucun doute, mes agents font un excellent travail pour obtenir le meilleur pour moi."

Articles liés