Marcelo : “Le Real m’a appris à toujours me battre jusqu’à la fin”

ramos-marcelo
Photo Actionplus / Icon Sport

À l'occasion de l'anniversaire de la douzième Coupe d'Europe remportée face à la Juve, le Brésilien Marcelo a été interviewé par Real Madrid TV.

La Duodécima : "Elle me rappelle beaucoup de très bons souvenirs. Nous devions défendre notre titre. Nous savions que nous pouvions écrire l'histoire en remportant la seconde Champions consécutive et je me rappelle de cette pression pour gagner. Nous avons souffert mais nous avons bien joué. Nous avons fait tout notre possible pour soulever le titre et nous avons été très heureux."

Soif de titres : "Dès que nous gagnons un titre, nous pensons à toujours en gagner plus, nous ne voulons pas nous arrêter. Même après en avoir remporté trois de suite, nous en voulons plus. Quand je suis arrivé, le Real m'a appris à me battre jusqu'à la fin. Les finales se gagnent. J'ai beaucoup appris du Real là-dessus. Quand nous savons que nous avons tout gagné, nous voulons le refaire. C'est notre façon de penser."

Le match contre la Juve : "Nous savions que nous allions affronter une grande défense, très solide, qui avait encaissé très peu de buts dans cette Ligue des Champions. Nous savions que nous pouvions toujours marquer et encaisser. Nous devons être plus forts qu'eux pour pouvoir faire mieux. Dans le football, il ne faut pas seulement penser à mettre des buts ou à des choses faciles. Au final, celui qui sait le mieux gérer la pression a plus de chance de gagner une finale. Nous avons fait le dos rond après le 1-1, en restant soudés, mais une finale ne se joue pas, elle se gagne. En cela le Real sera toujours comme ça."

La tactique mise en place : "En première période nous étions mieux qu'eux, mais dans une finale, rien n'est jamais facile. Nous avions vu qu'il y avait des espaces et l'entraîneur nous a répété que nous devions rester patients car, s'il y avait des espaces, nous pouvions marquer. Un tir lointain pouvait faire but. Nous avons su souffrir, cela a semblé facile, nous étions bien au-dessus de la Juve, mais ça a été difficile. Nous avons été patients, concentrés et très unis."

Le Real et les finales : "Le Real hausse son niveau dans les finales. Nous avons une mentalité faite pour ce type de matchs. Dans une finale, si tu vois ton coéquipier donner autant, tu dois également le faire. Pareil pour l'entraîneur. La motivation te permet de te sentir bien, elle te rend meilleur en match, et une finale, il faut la gagner quoi qu'il en coûte."

Le retour de la Liga : "Nous nous améliorons, nous sommes passés par des moments difficiles sans nous entraîner et sans jouer au football, sans contact avec les coéquipiers. Ces matchs seront comme 11 finales, il faudra tout donner pour gagner. Nous jouons un titre plus qu'important, nous tenterons de tout gagner. Nous sommes enthousiastes à l'idée de pouvoir à nouveau nous entraîner et aussi de savoir que nous allons retrouver la Liga."

Articles liés