Mijatovic : “Ce que le Real est en train de faire n’arrive qu’une fois tous les 100 ans”

Mijatovic
AFP PHOTO / PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Un fin connaisseur de la Maison Blanche, Pedja Mijatovic, s'est exprimé auprès de AS sur le grand moment que traverse le Real Madrid en Europe.

Le Real Madrid vit un deuxième âge d'or. Depuis les années 50 et les 5 Coupes d'Europes consécutives, jamais le club de la capitale n'avait connu autant de succès en si peu de temps sur la scène européenne. L'équipe de Zidane n'est plus qu'à un match de soulever une quatrième Champions en cinq ans, ce qui ne risque pas de se reproduire de sitôt, explique Pedja Mijatovic.

L'époque dorée du Real : "Ce qu'ils sont en train de faire, c'est quelque chose qui n'arrive qu'une fois tous les cent ans. Dans le cas du Real Madrid, deux fois en cent ans, puisque cela avait déjà été réussi par les Di Stéfano, Puskas et Gento, qui en avaient gagné cinq d'affilée..."

Lui aussi a remporté une Coupe d'Europe : "Nous étions aussi des gens qui voulaient écrire l'histoire. Il faut garder à l'esprit qu'elle n'avait plus été gagnée depuis plus de 30 ans à notre époque. Il y a eu plusieurs générations qui ont fait l'histoire. Celle de maintenant serait, pour moi, la cinquième. D'abord celle de Di Stéfano, après la Yé-yé, plus tard celle de la Quinta del Buitre, ensuite la nôtre, et pour finir celle d'aujourd'hui, qui est en train de tout gagner. Peu de clubs dans le monde peuvent se vanter de ça."

Le rôle de Zidane : "Il a fait un excellent travail qui souvent n'a pas été reconnu à sa juste valeur. Les gens s'identifient plus à d'autres entraîneurs qui ont beaucoup gagné, avec de l'expérience, mais qu'est-ce que c'est l'expérience? Le football est différent d'il y a dix ans. Les entraîneurs aujourd'hui ont une approche plus psychologique, ils doivent savoir comment gérer les jeunes, les motiver à faire les choses normalement."

Un groupe soudé : "Leur réussite est aussi due au fait que le club a réuni une génération d'hommes et pas seulement de footballeurs. C'est un groupe sain. Je me sens en partie responsable de ça car lors de mon passage en tant que directeur sportif au Real Madrid j'en avais ramené quelques-uns, comme Marcelo et Cristiano... Ce Madrid a l'esprit d'une grande famille, c'est le secret."

Mohamed Salah : "Tout d'abord il faut reconnaitre qu'il fait une saison remarquable. Il a toutes les qualités que requiert le football d'aujourd'hui. Mais il faut aussi dire que c'est un joueur qui a eu une trajectoire un peu spéciale. Il jouait bien à Bâle, Chelsea l'a pris et ça n'a pas fonctionné. À la Roma il était bon mais pas à ce niveau, et maintenant, tout à coup, il explose. Je ne sais pas si Madrid devrait devenir fou pour lui en ce moment, il ont déjà des jeunes joueurs importants comme Asensio ou Isco, et on ne sait pas ce qui va se passer avec Bale. Salah n'est pas un joueur pour lequel je me rendrais fou. On ne sait pas comment il s'adapterait. Le Real Madrid est différent, c'est un club dans lequel il est difficile de triompher."

Articles liés