Navas : “J’avais la sensation que quoi que je fasse, je n’allais pas jouer”

navas
AFP - Photo Irina RH

Keylor Navas était l'invité hier de l'émission 'El Partidazo' de la Cope. Le Costaricien est revenu sur sa saison compliquée et a avoué avoir connu des moments difficiles sous Solari.

Enfin titulaire contre le Celta :  "Quand j'ai vu mon nom dans le onze, j'étais très ému.."

Solari ne lui a laissé aucune chance : "C'est vrai que j'avais la sensation que quoi que je fasse aux entraînements, je n'allais pas jouer. Mais j’ai toujours été professionnel, je me motivais pour bien faire les choses parce que je suis un privilégié. Après 20 matchs passés sur le banc, j'avais compris que je n'allais plus jouer. La saison a été compliquée."

Vous en avez discuté avec lui ? "Oui, mais c’est du passé tout ça, nous devons désormais nous concentrer sur la nouvelle étape avec Zidane. Profiter de ce qui arrive. Je suis serein car je sais qu'il donne des opportunités à tous les joueurs, pas seulement à moi."

Prévoyait-il de partir en été ? "Il faut attendre le bon moment pour prendre des décisions, et ce n'était pas le moment de penser à ce que j'allais faire cet été. Si à la fin de le Liga la situation n'avait pas changée, je me serais posé et j'aurais réfléchi à tout ça."

Moment le plus compliqué : "Le dernier match de la Ligue des Champions, en phase de groupes (face au CSKA), c'était vraiment moche... On étaient qualifiés et Solari a permis à presque tous mes coéquipiers de jouer, sauf moi. C'était difficile à accepter, mais j'ai encaissé et j'ai continué à travailler."

Soutien de ses coéquipiers : "J'ai des collègues qui m'ont soutenu et qui ne m'ont pas laissé seul, comme Ramos, Modric, Marcelo, Kroos, Bale, Isco... Je pourrais citer tous les noms, en fait. Ils m'ont toujours soutenu."

Courtois : "La concurrence doit être saine. Derrière le joueur il y a une personne, je n'ai aucun problème à m'entendre et à côtoyer Courtois. J'ai une relation tout à fait normale avec lui."

Critiques sur sa façon de s'entraîner : "Je ne suis pas une machine, mais la grande majorité de mes entraînements ont été du même niveau, je peux en témoigner devant celui qui le souhaite."

Son avenir : "J'ai un contrat, mon envie a toujours été fixée sur le Real Madrid et je suis concentré sur ce qui va venir. J'ai tout donné pour ce club et je continuerai à le faire tant que je serai ici, mais je n'aimerais pas passer une autre année comme ça."

Articles liés