Notes : Valladolid – Real Madrid

Le Real Madrid affrontait ce soir Valladolid, lors de la 24e journée de Liga. Voici les notes des Madrilènes attribuées par notre rédaction.

⭐ Courtois : 9 – Le Belge a multiplié les arrêts décisifs ce soir. Si le Real Madrid a pu continuer d'y croire, c’est bien grâce à lui.

Vazquez : 5 – Fidèle à lui-même, c’est-à-dire sérieux et impliqué, bien qu’il ait manqué de précision dans le dernier geste sur le plan offensif.

Varane : 6.5 – Précieux dans les airs, particulièrement sur les phases de jeu arrêtés. Bon match du Français, le Real a surtout concédé des occasions suite à des erreurs du Real.

Nacho : 7 – Une intervention décisive en début de match et une bonne dose de caractère. L’Espagnol a apporté un peu de ce que SR4 procure d'habitude à l'équipe, du mordant.

Mendy : 5,5 – Solide défensivement dans l’ensemble et une bonne activité offensive, mais sa transversale pied droit totalement manquée aurait pu totalement faire basculer le cours du match si Courtois n’était pas intervenu.

 Casemiro : 8 – On le répète souvent, c’est lui le leader en l’absence de Ramos. Il s’est procuré deux grosses occasions avant de finalement régler la mire et faire mouche. Il a reculé d’un cran en fin de match. Le Brésilien a été impeccable.

Kroos : 7 – Son coup de patte a encore fait la différence ce soir. Quand le Real ne réussit par à faire la différence dans le jeu, il le fait sur coup de pied arrêté grâce à Toni Kroos, qui est un tireur remarquable.

Modric : 6 – Un Modric un peu plus intermittent que son coéquipier mais très important après l’ouverture du score pour contrôler la partie.

Asensio : 3 – Soirée très compliquée pour l'Espagnol, qui est complètement passé au travers de son match ce soir.

Vinicius : 4 – Maladroit et inefficace dans les 30 derniers mètres, justement là où précisément on l’attend. Autre opportunité manquée.

Mariano : 4 – Il a montré qu’il avait du sang froid devant les cages en marquant deux buts malgré une position illicite au départ de l’action. En dehors de ça, il est très limite dans tous les compartiments du jeu.


Zidane : Quatrième succès consécutif et avec autant d’absents... c’est un petit miracle en soit. La manière importait peu ce soir, il fallait gagner et son équipe a montré qu’elle n’avait pas envie de manquer cette opportunité. Le Real s’est complètement relancé en Liga.

Articles liés