Raúl de Tomás sort de l’ombre !

Il est l'un des joueurs prêtés les moins connus du grand public, mais il en demeure pourtant l'un des plus performants. Raúl de Tomás, 23 ans, est en train de tout casser en Liga 123 et suscite l'intérêt de grosses écuries.

Après les carrières à succès de Raúl (González) et Gutí, les supporters madrilènes attendent toujours un successeur maison sur le front de l'attaque. Si Negredo, Soldado, Joselu, Szalai, Rodrigo, Mariano ou encore Morata n'ont pas réussi à tenir ce rôle, Raúl de Tomás a lui aussi fait partie de ces joueurs sur lesquels de nombreux espoirs étaient posés. Et si l'histoire n'était pas terminée ?

Son parcours

Né à Madrid en 1994, le joueur d'origine dominicaine (comme un certain Mariano Díaz) a fait ses classes dans le modeste club de San Roque avant de rejoindre le grand Real Madrid à l'âge de 10 ans. C'est en enchaînant les buts dans toutes les catégories de jeunes qu'il attisera les convoitises sans pour autant changer d'air malgré ces sollicitations.

Après une saison 2011-2012 de folie où il inscrira 31 buts, remportant ainsi le titre de pichichi national des U19, il intègrera le Real Castilla sans passer par le Real Madrid C (désormais supprimé) du fait de ses excellentes performances. Faisant face à une concurrence âpre (Morata, Lucas Vazquez et Jesé étaient notamment présents), il rejoindra tout de même cette dernière. L'année suivante, il intégrera la troupe d'Alberto Toril lors de la montée en Liga 123 (deuxième division) où il réalisera ses débuts professionnels face à Villarreal. Cependant, n'étant que très peu utilisé par l'entraîneur madrilène, il évoluera dans trois catégories différentes (Castilla, Real Madrid C et U19) ce qui brouillera légèrement son évolution. Fréquemment dans le groupe professionnel de l'équipe première à l'entraînement, il débutera également non-officiellement en pré-saison avant de réaliser son rêve de revêtir le maillot blanc le 29 Octobre 2014 en Coupe du Roi face à Cornella sous les ordres de Carlo Ancelotti.

En manque d'opportunités, Raúl prendra la décision comme beaucoup, de partir en prêt lors de la saison 2015-2016, destination Córdoba, en deuxième division, où il inscrira 6 buts. Il signera l'année suivante (toujours en prêt) à Valladolid afin d'intégrer l'équipe réserve en Segunda B (troisième division espagnole), mais ses bonnes performances lui ouvriront les portes de l'équipe première où il terminera l'acte 2016-2017 avec la bagatelle de 15 buts en 36 matchs. Cette année, il a rejoint le Rayo Vallecano, une nouvelle fois sous forme de prêt après que le Real Madrid ait refusé de le vendre, et réalise sa saison la plus aboutie avec 18 buts en 23 matchs ! De quoi susciter l'intérêt de clubs plus prestigieux.

La côte à Valence 

L'équipe de Marcelino serait particulièrement intéressée par le profil du jeune joueur du Real Madrid. Disposant de trois buteurs en pleine bourre (Rodrigo, Mina et Zaza), les Valencians chercheraient à se renforcer avec un quatrième voire un cinquième buteur afin de prévoir au maximum le calendrier chargé qui les attend suite à leur plus que probable qualification en Ligue des Champions. Celui dont le contrat prendra fin en 2019 ne devrait pas être prolongé par le Real et pourrait être cédé à moindre coup (avec possibilité de clause de rachat). Une aubaine pour le quatrième de Liga, qui espère certainement faire un coup similaire à celui réalisé avec David Villa qui avait, lui aussi, été recruté en deuxième division à Saragosse alors qu'il affolait les compteurs.

La seule crainte demeure à ce jour demeure son efficacité au plus haut niveau, lui qui n'a jamais évolué en première division et sur qui de nombreux espoirs sont fondés depuis sa plus tendre enfance. L'Espanyol Barcelone ainsi que le FC Séville se serait également renseignés à son sujet et nul doute que s'il continue à démontrer autant d'efficacité que lors du derniers mois (11 buts en 10 matchs, dont deux hattricks), les convoitises se feront de plus en plus importantes.

Articles liés