Raúl : “Le Real Madrid n’est heureux que quand il gagne”

raul

L'entraîneur des Juvéniles du Real Madrid est revenu sur la qualification de son équipe pour la finale de Youth League après avoir battu le Red Bull Salzburg 2-1.

Satisfaction : "Tout d'abord, félicitons les garçons, tous les Madridistas et les nombreuses personnes qui ont travaillé pendant de nombreuses années pour accéder à cette finale. Aujourd'hui, nous nous souvenons aussi de toutes ces générations passées. Beaucoup méritaient d'y être et nous allons essayer de les représenter de la meilleure façon possible."

Analyse du match : "Aujourd'hui il y a eu deux parties totalement différentes. La première dans laquelle nous avons été supérieurs. Nous avons très bien commencé. Et la seconde où nous avons dû défendre. Ils nous ont obligés à défendre en jouant de façon très directe. Nous devons garder à l'esprit que pour nous c'était le troisième match et pour eux le deuxième. Nous n'avions pas concouru depuis cinq mois. C'est un groupe qui s'est construit depuis sept semaines, qui s'entraîne avec beaucoup d'enthousiasme et qui avait l'envie d'être ici. Aujourd'hui, c'est une récompense pour le travail réalisé, on a souffert en seconde période. Mais vous n'atteignez pas la finale et vous n'obtenez pas de titres sans souffrir."

Premier entraîneur madrilène à atteindre la finale : "Le Real Madrid est ma maison. J'ai pu réaliser mon rêve de joueur et maintenant j'ai l'opportunité d'être entraîneur et je suis à la maison depuis deux ans. Pour moi, ça a été une récompense. Le club a décidé que pour ce tournoi qui allait être très court, j'était le candidat pour emmener ces garçons. Ça a été une agréable surprise pour moi. Je l'ai pris avec beaucoup d'enthousiasme. Je suis heureux, mais c'est un bonheur relatif, car le Real Madrid n'est que heureux quand il gagne. Nous devons travailler su la récupération de nos garçons le plus tôt possible, car ce sera notre quatrième match, eux (ndlr : le Benfica) leur troisième, et ce sont des matchs avec beaucoup d'usure. J'espère qu'avec le travail que tout le monde fait ici, les médecins, les physios, et la poussée que nous allons ressentir du madridisme mardi, nous pourrons concourir de la meilleure façon possible et lutter jusqu'au bout."

Le Benfica en finale : "Un grand rival. Salzbourg était un adversaire très physique, avec un jeu direct, ce qui nous a posé beaucoup de problèmes. Contre Benfica ce sera un match beaucoup plus 'de football', ils ont des joueurs talentueux. C'est une grande cantera qui se bat toujours. Nous nous sommes déjà affrontés ici et ils nous avaient éliminés, nous avons donc l'opportunité de pouvoir offrir ce titre, qui est très important, à tout le madridisme et à tous ceux qui ont travaillé pendant toutes ces années au centre de formation."

Articles liés