Real-Málaga : l’avant match

malaga eibar 2015Le Real accueille Málaga en cette sixième journée de Liga. Face à un adversaire aussi affaibli, il paraît inimaginable que le Bernabéu ne puisse festoyer à l'issue du match.

On attendait un Málaga lent, voire très lent au démarrage. C'est bel et bien le cas. Sans objectif défini en début de saison, la déception est quand même au rendez-vous. Normal, quand l'optimisme prôné par le club prend le dessus sur la raison. Avant dernier au classement, aucune victoire, mais surtout aucun but à célébrer. Les hommes de Javi Gracia ne s'attendaient pas à être sur le podium certes, mais ils ne s'imaginaient pas non plus être à ce point dans le rouge. Néanmoins, cette situation a ses raisons.

Pour commencer, Málaga a perdu ses meilleurs joueurs durant l'été et le capitaine Weligton a beau dire le contraire, force est de constater que le niveau des nouveaux arrivants est largement en deçà de celui de leurs prédécesseurs. Ensuite, leur calendrier a été tout sauf clément jusque-là : Séville, Barcelone, Villarreal et maintenant le Real. Pour ne rien arranger, les blessures ne se sont pas fait attendre. Enfin, comme tout effectif remanié, un temps d'adaptation est requis mais cela, personne n'est prêt à l'accepter. C'est le cas dans tous les clubs du monde, on veut des résultats tout de suite.

Il y a tout de même un domaine dans lequel les célestes et blancs s'en sortent avec les honneurs : la défense. Cette dernière n'a encaissé que trois buts, ce qui fait d'elle la quatrième meilleure du championnat. Weligton, Angeleri, Albentosa, Rosales, Boka et Torres sont fiables. À vrai dire, on en attendait pas moins d'eux. On savait que l'attaque allait être un chantier colossal ; il fallait alors que les hommes de derrière se montrent solides sous peine de voire l'édifice s'écrouler. L'ingénieur a dû mal faire ses calculs car inéluctablement, c'est ce qui est en train de se passer.

charles malaga 2015Charles, parti du Celta pour rejoindre Málaga cet été.

Plus aucune victoire depuis le 10 mai 2015

"Si nous ne regardons pas au-delà des statistiques, c'est mieux de ne même pas faire le déplacement" a déclaré Javi Gracia ce vendredi. Son équipe tentera de faire le dos rond le plus longtemps possible et ensuite, qui sait bien ce qui peut se passer ? À quelques exceptions près, toutes les équipes visitant le Bernabéu appliquent la même stratégie. Que pourraient-elles faire d'autre de toute manière ?

[colored_box color="eg. blue, green, grey, red, yellow"]Onze probable de Málaga : Kameni - Rosales, Weligton, Angeleri, Torres - Recio, Tissone- Horta, Juan Carlos, Amrabat - Charles[/colored_box]

Amrabat revient de blessure alors que Juanpi ou Juan Carlos pourraient être préférés à Duda, qui partait quand même avec une longueur d'avance. La hiérarchie n'est pas encore totalement établie entre ces joueurs. Le latéral gauche Arthur Boka est écarté à cause d'une légère blessure. Camacho et Santa Cruz sont toujours indisponibles.

La plénitude pour le Real

Le match gagné à Bilbao a permis au Real de reprendre la tête de la Liga, une première depuis sept mois. La complémentarité du trio Kovacic-Kroos-Modric a été la bonne surprise d'un match servant de première référence pour cette saison. Concernant la rencontre d'aujourd'hui, la mission est des plus claires : engranger trois points de plus et se maintenir au sommet du championnat. Málaga est le dernier adversaire tendre avant d'affronter l'Atlético Madrid dans une semaine.

Les hommes à surveiller

Au sommaire de la rubrique Ronaldo, l'occasion de dépasser Raúl et devenir le meilleur buteur de l'histoire du Real. En Liga, il n'a marqué que lors d'un seul match... mais à cinq reprises par contre. Benzema est également susceptible d'envoyer le ballon au fond des filets adverses. Finalement, la paire Nacho-Varane sera attendue au tournant. Contre l'Atlético, ces deux-là avaient sombré.

[colored_box color="eg. blue"]Onze probable du Real : Navas - Carvajal, Varane, Nacho, Marcelo - Kroos, Modric, Isco - Ronaldo, Vázquez, Benzema[/colored_box]

benzema 2015 celebrationBenzema, co-pichichi de la Liga 

Articles liés