Vazquez : “On serait tous très heureux de pouvoir terminer la saison”

vazquez
Photo Pressinphoto / Icon Sport

Le joueur du Real Madrid, Lucas Vazquez, a accordé une interview au journal anglais The Guardian.

Reprise des matchs : "Le plus important c'est d'être responsable. Si nous pouvons jouer avec les mesures de sécurité nécessaires, nous serions tous très heureux de terminer la saison. Ce serait bien pour les gens, pour la société, pendant deux heures, on n'aurait pas à penser au virus. Le football apporte le bonheur."

Jouer à Di Stéfano : "Le terrain est de la même taille que le Bernabéu donc ce ne serait pas insensé. J'ai déjà joué à huis clos et c'est assez étrange, vous pouvez communiquer et tout écouter. D'habitude si le coach est sur un côté et vous sur l'autre, vous devez vous parler avec des gestes. Vous pouvez toujours blâmer le bruit quand vous ne comprenez pas ce qu'il dit, mais pas si le stade est vide."

La réduction de salaire : "Ramos est le capitaine, d'abord ils lui ont parlé, puis il nous en a parlé. Nous avons eu une réunion, nous avons discuté de ce qui était le mieux pour tout le monde. Nous n'avions aucun doute sur ce que nous devions faire. Le Real Madrid est un grand club avec de nombreux employés, nous sommes comme une grande famille. Nous avons fait ce qui était correct, ça ne fait aucun doute. Maintenant, nous voulons jouer, si c'est possible."

Confinement : "C'est une sensation étrange, nous sommes habitués à la compétition, au travail, aux voyages, nous sommes toujours ensemble, trente personnes toujours ensemble... et du jour au lendemain vous êtes seul. Et en Espagne, plus aucune sortie, sauf pour le chien. Mais le troisième jour du confinement, mon chien m’a dit : 'Il me faut un jour de repos'... Peu à peu, il y a eu de bonnes nouvelles, les chiffres ont chuté et nous espérons que tout redeviendra normal."

Sa carrière, de Curtis au Real Madrid : "Il y a quelques personnes nées à Curtis qui ont fait de bonnes choses, mais je ne pense pas qu'il y ait quelqu'un dans la ville qui ait remporté trois Champions. Il y a 2000 habitants et tout le monde se connaît. Passer à 15 ans de cette ville à une ville de quatre millions d'habitants est une chose énorme. Il y a eu des bons et des mauvais moments. Il faut être fort, trouver son chemin et y croire. Je le referais les yeux fermés."

L'avenir : "Mon rêve est de prendre ma retraite au Real Madrid mais dans le football on ne sait jamais. Jouer en Angleterre ? Quand j'étais petit, je regardais la Premier League avec mon frère, c'est très attrayant, c'est un football qui pourrait très bien correspondre à mes caractéristiques et à ma personnalité."

Zidane : "C'est quelqu'un de transparent, que ce soit bien ou mal, il vous dit les choses en face, toujours."

Son tir au but contre l'Atlético en finale de LDC : "Je ne me suis pas chié dessus, je pense que je ne réalisais pas vraiment ce qui était en jeu. Les gens me demandent pourquoi j'ai tiré, je leur réponds 'pourquoi je n'aurais tiré ?', j'étais convaincu que j'allais marquer. Depuis le milieu de terrain je me disais 'mets le, mets le'... J'ai frappé fort et j'ai attendu que ça rentre. J'ai remporté trois champions et une ligue, ça a l'air incroyable et j'adorerais le refaire."

Articles liés