Zidane : “Le soleil finit toujours par se lever”

L'entraîneur Zinedine Zidane a comparu en conférence de presse ce vendredi avant le match entre le Real et Alavés.

Solidité de l'équipe : "C'est bon pour cette équipe. C'est ce que nous voulons. Ce que nous avons fait l'autre jour. Contre Alavés c'est une autre finale. Et nous voulons refaire ce que nous avons fait. Ils vont nous rendre la tâche difficile." 

De très bons matchs et de très mauvais matchs : "Je suis l'entraîneur et je dois répondre à certaines de ces questions. Beaucoup de choses arrivent, c'est le football. La seule chose est que si nous faisons les choses ensemble, eh bien, avec de la concentration, nous sommes très difficiles à battre. La régularité dans le football est la chose la plus compliquée, et c'est ce que nous essayons de faire tous les jours."

Victoire contre l'Inter : "C'est un match que nous avons très bien joué. C'était une finale et que les joueurs ont été bons. Nous sommes jugés tous les jours et nous devons faire avec."

Fin d'une équipe : "Nous ne nous arrêtons jamais ici, nous devons toujours être dedans. Il y a toujours des changements dans une équipe, mais les joueurs veulent concourir et nous aurons cette équipe jusqu'à je ne sais pas quand."

Maradona, le meilleur de l'histoire ? "Savoir qui est le meilleur.. on en parle souvent, mais nous avons avant tout perdu un joueur qui pour moi était incroyable. Nous sommes tristes parce que nous avons perdu une personne importante. Dans le football, il était unique. Respectons sa mémoire."

Carvajal blessé : "Oui, il a quelque chose et le communiqué médical va sortir, vous saurez ce qu'il a. La durée de son absence, je ne sais pas, mais il a des douleurs."

Benzema et Ramos : "C'est un peu plus long pour Karim mais l'important c'est qu'il aille bien. Les sensations avec Sergio sont bonnes."

Odegaard : "Petit à petit, il montre quel joueur il est. Ce qui compte pour moi, c'est ce que nous faisons en équipe, si nous faisons les choses ensemble, il est difficile de nous battre."

Coupable des défaites : "Qu'est-ce que je vais dire ? Ça ne changera pas. Quand nous perdons, nous le faisons tous ensemble, comme quand nous gagnons. Alors ce qui se dit à l'extérieur ne changera pas."

L'âge des footballeurs et les prolongations : "Ça concerne chaque personne individuellement. S'il veut continuer, il continue, et sinon, il s'en va. Moi je l'ai fait à 34 ans. Tout le monde sait ce qu'il peut donner chaque jour. Je ne dirai à personne ce qu'il doit faire."

Changement progressif de l'effectif : "Il y aura toujours des changements dans une équipe au fil du temps, mais les joueurs veulent se battre et pour le moment nous avons cette équipe. Jusqu'à quand, je ne sais pas, et il n'y a rien à changer."

Il réussit toujours à renverser la situation : "J'y arrive car je crois en moi et en mon travail, et que les joueurs croient en ce qu'ils font. Je suis quelqu'un de très optimiste. Je suis dans un endroit privilégié et je sais que quand il ne fait pas beau, le soleil finit toujours par se lever. C'est la vie. Avec la qualité dont nous disposons, nous pouvons avoir des résultats incroyables. Nous aurons des moments plus compliqués et nous allons essayer de les surmonter." 

Articles liés