Zidane : “Ce n’est pas facile de gérer une équipe comme le Real Madrid”

Zinédine Zidane était présent en conférence de presse ce vendredi avant le match de Liga entre le Real Madrid et Osasuna.

Le match contre Osasuna : "Nous sommes dans la compétition, nous nous battons. Nous sommes fixés sur le quotidien, nous nous préparons chaque jour. Nous sommes proches de la fin de la saison et nous nous concentrons sur ce match, sur le prochain. Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour gagner."

Défaite du Barça et rotations : "Le résultat du Barça ne change rien. Nous ne contrôlons pas ce qui se passe autour de nous. Nous contrôlons uniquement ce que nous pouvons faire. Nous nous concentrons sur ça. Nous allons mettre la meilleure équipe pour essayer de gagner. Rien d'autre. Mais c'est vrai qu'il y a beaucoup de matchs et beaucoup de minutes, nous avons eu beaucoup de changements, des joueurs blessés et ce genre de choses. Il se passe beaucoup de choses dans une saison. Nous voulons être compétitifs demain."

Obligations de Marcelo avec les élections : "C'est comme ça. Il va remplir ses obligations, mais ça ne change rien, il sera avec nous mercredi."

Sergio Ramos : "Il s'entraîne avec nous, il est en condition de jouer avec nous. Nous verrons, nous communiquerons la liste des convoqués cet après-midi et nous verrons. Mais Sergio est prêt."

Content de la défaite de Barcelone : "La Liga est compliquée, elle le sera jusqu'à la fin. Je ne suis jamais heureux des défaites des rivaux, nous devons penser à nous, nous voulons cette Liga, ce sera difficile et nous allons essayer."

Liga serrée : "Je ne sais pas quelle sera la clé. Nous voulons prendre le plus de points possible. Il y a quatre équipes dans la lutte et ce sera comme ça jusqu'à la fin."

Qu'est-ce qui est le plus important dans cette ligne droite, le physique, le technique, la tactique ? "Je ne pense pas que ce soit l'aspect physique, nous sommes bien. C'est toujours une question de détails. Nous voulons être performants avec le ballon car nous sommes bons en défense. C'est ce que nous pouvons améliorer."

Des rotations demain : "Demain, tout le monde ne pourra pas jouer. C'est vrai que je peux être agaçant à toujours dire la même chose, mais il ne faut pas penser à mercredi avant demain. Quoi qu'il arrive, dans la vie, il faut penser à bien faire le lendemain. C'est ce que nous allons faire, sortir avec la meilleure équipe possible pour gagner les trois points. Si vous pensez différemment, vous n’y arrivez pas."

Surcharge de minutes : "Nous avons fait ce qui nous semblait être le plus approprié à chaque instant. Ce n'est pas facile de gérer une équipe comme le Real Madrid, tout le monde donne son avis, de l'intérieur ce n'est pas facile. Mais c'est mon travail et je fais de mon mieux. Malgré cela, nous avons eu beaucoup de blessures, de difficultés. Alors qui blâmer : le médecin, le physio, l'entraîneur ? C'est une année étrange à bien des égards. La préparation est fondamentale et nous ne l'avons pas eue. Nous l'avons géré de la meilleure façon possible. Nous continuerons jusqu'à la fin."

Moins de blessures dans les autres équipes : "Je ne sais pas pourquoi, je ne peux pas répondre à cette question. Toutes les équipes ont eu des problèmes. Avec des difficultés comme celles que nous avons eues, en arriver là où nous en sommes, je suis très content des garçons… Très content de leur caractère, de ce qu'ils font ressortir d'eux. Nous croyons en ce que nous faisons, chacun d'entre nous, et c'est fondamental."

Mendy prêt pour Chelsea ? "Je ne sais pas. Demain il ne sera pas avec nous. Nous verrons chaque jour, pour le moment il n'est pas avec nous."

Un miracle d’être encore en compétition : " Pas du tout, ce n'est pas un miracle. C'est un travail difficile, il y a beaucoup de travailleurs acharnés ici, les joueurs croient en ce que nous faisons sur le terrain. Il y a beaucoup de dévouement dans ce que nous faisons."

Rechutes de blessures : "En tant qu'entraîneur, je suis très frustré. Je veux que mes joueurs soient en bonne santé. Je ne veux jamais qu'ils soient blessés, même pas par la plus petite des blessures. Mais nous devons toujours regarder devant nous."

Ce qu’il a appris cette saison avec toutes ces blessures : "Que lorsqu'il y a des problèmes, il y a toujours des solutions. Nous les cherchons toujours. C'est ce que nous allons essayer de faire jusqu'à la fin."

Articles liés