Zidane : “Je préfère ne plus parler de l’arbitrage”

Zinedine Zidane s'est présenté en conférence de presse ce mercredi pour parler du prochain match du Real Madrid, face à Grenade demain en 36e journée de Liga.

Le match de demain : "Grenade fait une saison phénoménale. Ils ont une bonne équipe et un bon entraîneur. C'est un défi pour nous. Nous savons que nous devons faire chaque fois un match top. Nous devons être compétitifs parce qu’il y a un adversaire qui est là et qu'il veut aussi bien jouer contre nous."

Mentalité de l’équipe : "Il reste trois matchs. Nous allons nous concentrer sur le match de demain et jouer comme nous le faisons toujours. Les joueurs veulent jouer un bon football, se battre et essayer de tout faire pour gagner le match. C'est ce qui compte pour nous."

Polémiques arbitrales : "Au final, chacun fait son travail. Je ne vais plus parler de ces choses. J'ai confiance en le football. Nous allons faire notre travail et les arbitres le leur. Je préfère ne rien dire parce que sinon ça va mettre du désordre."

S’il pense à son avenir : "Non, uniquement aux trois matchs qu’il reste à jouer."

Retour du public : "La décision sera prise dans les prochains jours. Ce n’est pas moi qui vais y changer quoi que ce soit. S'ils reviennent, tant mieux, on en a besoin pour revenir à la normalité."

S’il regarde les matchs des rivaux : "Je les regarde si je le peux, en général oui car c'est le soir et je suis chez moi, et parce que j'aime le football."

Clarifier les critères d’arbitrage : "Je ne vais pas entrer dans les polémiques. Ce que je dis c’est que les choses doivent être claires pour tout le monde. Le VAR contribuera toujours à améliorer le football. Mais les choses doivent être clarifiées. Si les gens du football doivent se réunir pour arranger ça, alors qu’ils le fassent."

L'aide des canteranos : "Le Castilla est très important et ils jouent beaucoup. Si nous avons besoin de joueurs, nous utiliserons la deuxième équipe. C'est bon pour tout le monde. Avec Raúl nous nous entendons bien et nous sommes en contact permanent."

Sa décision pour la saison prochaine : "Il reste trois matchs et je ne pense qu'à ça."

Vinicius comme monnaie d’échange : "Chaque jour on entend beaucoup de choses qui se disent, pas seulement sur Vini. Nous savons que les gens aiment parler des transferts, mais ce n'est pas le moment de parler de ça. Maintenant, il s'agit des trois matchs, les joueurs ne pensent qu'à ça et je m’en réjouis."

Mauvaise saison si la Liga leur échappe : "Tout peut arriver. Nous pouvons la gagner ou la perdre. La chose la plus importante est de tout donner et la façon dont on se comporte sur le terrain. Une mauvaise saison c'est quand on ne donne pas tout sur le terrain. En 2017, c'était une saison phénoménale et pourtant nous aurions pu perdre la Liga sur le dernier match. La chose la plus importante c’est ce que vous pouvez contrôler, et ensuite il arrivera ce qui arrivera."

Articles liés