Zidane : “Les critiques ne m’empêcheront pas de continuer à faire ce que je fais”

zidane

L'entraîneur Zinedine Zidane s'est présenté en conférence de presse à Valdebebas avant le match de Liga face à Valence demain.

Le problème de Madrid : "Le problème c'est de ne pas avoir gagné le match retour après avoir remporté l'aller. Peut-être que nous n'y avons pas mis la motivation suffisante. Je suis le seul à voir des choses positives, mais il y en a. Et je ne dis pas ça pour me protéger. Ce qu'il faut faire c'est réussir à bien jouer de nouveau."

L'envie intacte : "J'essaie de continuer avec enthousiasme et m'améliorer en tant qu'entraîneur. Personne ne m'enlèvera l'envie de travailler jusqu'au dernier jour, tous comme celle des joueurs. Ils ne sont pas fautifs, il y a beaucoup de choses, pas seulement le résultat."

En attente d'une réaction : "Je suis convaincu que nous allons changer la situation et les joueurs en sont également convaincus. Je dis la même chose depuis des semaines. Nous pouvons gagner la Ligue des Champions et nous ferons tout notre possible pour y arriver."

La préparation de l'effectif : "Je ne regrette rien. Quand j'ai signé avant de commencer la saison j'étais satisfait avec cet effectif. C'est une équipe plus jeune, qui doit apprendre, mais je suis derrière eux à fond."

Regrets sur le onze contre Leganés : "Si c'était à refaire je referais la même chose."

Florentino Perez : "J'ai le soutien du club, du président..."

Que va-t-il se passer en fin de saison ? "Je ne sais pas car je dis toujours que je vis au jour le jour. Je pourrais signer un contrat de 10 ans que cela n'y changerait rien. Nous verrons ça en juin."

Votre message ne passe plus auprès des joueurs ? "Je ne le pense pas et si je le pensais, je partirais demain. Un joueur de football vit de bons et de mauvais moments, il faut se relever, il y a des choses pires dans la vie et je veux que nous sortions de cette situation. Je m'en sens capable, sinon ce serait un problème."

Les joueurs : "Je n'ai pas l'impression que les joueurs me lâchent, les joueurs essaient de faire de leur mieux. Seulement parfois les choses ne se passent pas comme prévu."

Pas d'obsession avec le PSG : "Non, nous allons aborder ce match avec la même envie. Il nous reste 18 jours avant cela et nous en sommes à la moitié de la saison. Il y aura des jours meilleurs."

Comment il vit les critiques : "Evidemment je ne suis pas heureux quand je suis critiqué, mais il faut l'accepter quand les choses vont mal. Ce qui est sûr c'est que cela ne va pas m'empêcher de continuer à faire ce que je fais. Mais il est clair que ce n'est pas agréable."

Ce qu'il voit de positif : "Je ne peux pas vous assurer que nous serons en finale à Kiev, mais je vois les joueurs avec le même enthousiasme de toujours. Bien sûr quand un match comme celui de Leganés se termine ce n'est pas facile, mais les entraînements reviennent ensuite, tout comme des choses plus positives."

Articles liés