Zidane : “Marcelo joue moins, mais ce n’est pas de sa faute”

L'entraîneur du Real Madrid Zinedine Zidane a pris la parole  en conférence de presse avant le match de Liga face à l'Athletic Club (mardi, 22h).

Fier de ses joueurs dans les moments difficiles : "Oui, parce que tout cela ne peut fonctionner qu'en étant unis. Nous travaillons très bien avec les joueurs, tous les gens ici travaillent pour les aider au mieux, et ce sont ceux qui sont sur le terrain. C'est la seule façon dont cela peut fonctionner. Les joueurs croient aussi en ceux qui travaillent ici." 

Atalanta en 8e de LDC : "Beaucoup de respect. Mais ça ne se jouera pas avant février. Respect maximal pour l'adversaire, mais ce qui compte pour nous, c'est le match de championnat de demain. C'est là dessus que nous nous concentrons. C'est une autre grande opportunité de montrer l'équipe que nous sommes. "

La victoire 31-0 des Benjamins : "Que va dire l'entraîneur aux joueurs sur ce qu'ils doivent faire ? Malheureusement, cela peut arriver, c'est moche de concéder 31 buts. Mais ce n'est pas à l'entraîneur de dire de ne plus attaquer. Ça concerne la fédération. Par exemple, au basket-ball, après 50 points, le match s'arrête, il faut regarder ce qui se fait ailleurs."

Une baisse d'intensité après les victoires : "Je ne suis pas d'accord. Ce sont juste trois points de plus. Nous n'avons rien gagné contre l'Atlético. Ce sont trois points, comme demain. Ce que nous voulons faire, c'est rester sur cette bonne dynamique, continuer comme ça. Il n'y a pas à penser à autre chose." 

Changement dans l'équipe : "Rien n'a changé. Nous travaillons très dur, tous les jours. Chaque jour est important pour améliorer ce que nous faisons. Nous voulons continuer à faire ce que nous avons fait dernièrement et rien d'autre. Montrer en tant qu'équipe ce que nous sommes."

La situation de Marcelo : "C'est vrai qu'il joue moins dernièrement. Nous savons quel joueur il est, ce qu'il a fait et ce qu'il peut donner. Il est vrai aussi que Ferland a très bien joué ces derniers temps. Mais il y a beaucoup de matchs. Il s'entraîne très bien et ce qu'il doit faire, c'est continuer comme il le fait. Ce n'est pas sa faute, il est prêt et motivé. On va voir ça par la suite."

Il n'utilise pas les cinq changements : "C'est ponctuel. Il est vrai que je n'ai pas fait beaucoup de changements ces trois derniers matchs. Nous n'allons pas changer pour le plaisir de changer. Mais c'est bien qu'il y ait cinq changements avec tous les matchs qu'il y a."

Changements dans l'équipe la semaine dernière : "Nous n'allons rien changer. Nous savons que c'est une saison difficile. Nous devons confirmer, gagner, être les meilleurs. Ce sera toujours comme ça et c'est ce que nous voulons faire. Mais au cours d'une saison, il y a des adversaires et il est parfois compliqué de les mettre en difficulté. Mais nous devons travailler et croire en ce que nous faisons. Ce qui a changé en une semaine... rien n'a changé pour nous."

Isco : "Il va être important. Ces derniers temps, il ne joue pas beaucoup, je ne lui donne pas l'occasion de montrer quel joueur il est. C'est un moment ponctuel. Je suis désolé parce que j'aime beaucoup ces joueurs, je n'oublierai jamais ce que j'ai vécu avec ces joueurs."

Régularité des joueurs, qui ne se donnent pas toujours à fond : "Peut-être que je m'explique mal... Les joueurs veulent toujours tout donner. Parfois, il y a des difficultés dans un match et ce n'est pas facile de gagner. Il n'y a plus de petites équipes de nos jours. Il y a 15 ou 20 ans, si vous jouiez bien, vous gagniez le match à chaque fois. Aujourd'hui, ce n'est plus comme ça. Nous voulons toujours avancer, gagner... Mais il y a parfois un adversaire, des difficultés. Et il faut les surmonter, c'est ce que nous cherchons à faire à chaque fois."

La Ligue des champions plus facile que la Liga ? "L'important, c'est le quotidien. Tout ce que nous faisons est important, du premier au dernier jour de la saison. Les joueurs le savent. Le quotidien est le moteur de ce que vous allez montrer dans les matchs." 

Il a plus de vies qu'un chat : "Je n'ai rien à prouver, je veux juste faire mon travail du mieux possible. Je profite de chaque moment où je suis ici. J'ai des joueurs fantastiques. Il faut continuer à travailler, c'est notre quotidien."

Le décès de Gérard Houllier : "C'est une triste nouvelle, comme il y en a eu beaucoup dernièrement dans le football. J'envoie un message de condoléances et de soutien à sa famille."

Articles liés