“Zidane n’a pas une méthode mais une connexion naturelle avec le vestiaire”

Crédit : Imago

Fidèle ami et adjoint de Zinédine Zidane sur le banc du Real Madrid, David Bettoni s'est confié dans un entretien accordé au quotidien français L'Équipe. Extraits. 

Une Liga particulière : "Ce n'est que du football, mais c'est aussi un moyen de procurer de la joie. Après cette tragédie, il y avait l'envie de donner du plaisir à ceux qui nous suivent, aux joueurs du Real mais aussi à ceux qui aiment simplement le ballon."

La pression psychologique : "Nous savions que nous devions battre nos rivaux pour épuiser psychologiquement nos concurrents directs. Les gens pensaient que nous allions perdre des points à Bilbao et nous avons gagné. Pareil à la Real Sociedad puis à Granada, la révélation de la saison. En gagnant tous nos matchs, nous avons usé mentalement nos adversaires."

Le style Zidane : "Si vous voulez un résumé, c’est simple : une équipe offensive qui respecte l’équilibre entre l’attaque et la défense. Mais je ne sais pas si on peut parler de style comme d’autres entraîneurs où il est très prononcé. Zidane et son staff, c’est surtout la capacité à s’adapter. Certains matches, on sait qu’il faudra surtout être costauds défensivement, et d’autres, ce sera autre chose. [...] Le style Zidane, c’est celui du courage, car il n’a pas peur de s’adapter. On presse désormais plus dans le camp adverse et on a une meilleure capacité à faire le dos rond. C’est un entraîneur qui ne craint pas de prendre des décisions, des risques et d’entreprendre. De changer de système et deux joueurs à la mi-temps, par exemple."

Le mental plutôt que l'aspect physique : "Qu'avons-nous fait après les deux mois de confinement ? Nous avons cassé tous les concepts de la préparation. La réponse a été la créativité. Pas inventer pour inventer, mais penser d'une autre manière. Nous avons vu que nous avions besoin de fraîcheur mentale pour nos joueurs et nous avons travaillé sur cet aspect. Tout le monde pense que nous avons parié sur le physique, mais non, c'était le mental."

Le baiser de Zidane : "C'était spontané, nous étions tous les deux très émus. Je pense que nous avons vécu notre meilleur titre. Avec Zidane, nous fonctionnons sans parler quasiment et je pense que nous avions les mêmes souvenirs en tête à ce moment-là. Notre retour en mars 2019 a été plus difficile que nous le pensions et cette saison a été très compliquée."

Zidane et ses joueurs : "La relation qu'il a avec les joueurs est extraordinaire. Ce n'est pas une méthode, c'est une connexion naturelle avec le vestiaire. Il respecte donc il est respecté. Désolé pour ceux qui attendent une recette Zidane spécifique. Je dirais simplement qu'il est l'entraîneur moderne par excellence. Un homme passionné, qui sait s'adapter et travaille beaucoup. De plus, il contrôle très bien ses émotions."

Son rôle de second : "Disons que je suis le stimulateur. Celui qui impulse, équilibre les idées. Celui qui dit à l'entraîneur : "Nous devions faire ça cette semaine". Zizou aime les gens qui lui donnent des idées, mais il veut que ce soit bien discuté. Bien entendu, c'est toujours lui qui prend les décisions, c'est lui le patron. À l'entraînement, il veut de la concentration, de l'intensité, mais toujours avec une notion de plaisir. Les idées technico-tactiques que je peux apporter doivent s'inscrire dans ce cadre défini par l'entraîneur."

Articles liés