Zidane : “Nous sommes prêts à jouer ces 11 finales”

z-zidane
Photo Icon Sport

L'entraîneur Zinedine Zidane a donné sa première première conférence de presse post-confinement. le Real Madrid joue demain à 19h30, contre Eibar.

La reprise :  "Nous avons la chance de pouvoir jouer à nouveau. Nous avons très bien travaillé physiquement. Nous sommes prêts à commencer."

Confinement : "Ce qui m'a le plus manqué, c'est la liberté. Personne n'aime être enfermé. C'est ce qui m'a le plus gêné. Ce qui est positif, c'est que les choses reviennent à la normale. Nous pensons à l'avenir et les choses sont sur la bonne voie."

Changement de stade : "Le Di Stéfano est notre stade. Nous nous adaptons et nous sommes enchantés."

L'équipe : "Comme toujours. Ça ne changera pas. Nous avons les meilleurs joueurs. C'est mon travail, nous devons choisir parmi 24 ou 25 joueurs. Tous les joueurs disponibles sont en forme. Ce qui est bien c'est qu'ils seront tous sur le banc. J'aime ça et je pourrai avoir le choix entre les 23."

Hazard et Asensio : "Ils seront avec nous demain. Ils sont disponibles et c'est une bonne nouvelle."

Cinq changements : "Je n'y pense pas. Ce sont des normes différentes et nous devons nous adapter. Qu'il y ait cinq ou sept changements possibles, nous nous adaptons. Nous vivons un moment étrange mais nous sommes heureux. Nous sommes prêts."

Jouer après le Barça : "C'est le calendrier, on pourrait aussi parler du temps de repos des équipes. On s'adapte à la situation. On a l'habitude de jouer tous les trois jours. Pas d'excuses. On va jouer à fond, le reste vous concerne."

Hazard et Jovic :  "Heureux pour Hazard. Content pour lui. La mauvaise nouvelle concerne Jovic. Il s'est blessé à sa maison. C'était quelque chose de sérieux car il va être absent pour un moment. Je ne sais pas combien de temps. Ce sont de mauvaises nouvelles et nous verrons s'il peut revenir avant la fin de la saison. "

Public virtuel : "Je préfèrerais jouer avec notre public, mais ce n'est pas possible. Les joueurs préfèrent aussi jouer avec le public, mais nous allons devoir le faire sans pour les matchs restants. Plus tard, si les dirigeants changent cela, nous verrons"

Confinement personnel : "Nous avons tous été affectés parce que beaucoup de gens ont perdu des êtres chers. Cela a touché tout le monde et moi aussi. Ce que je faisais ? Beaucoup de football et beaucoup de famille. Pas de cuisine... J'ai essayé, mais c'était un désastre."

200 matchs avec Madrid : "C'est le match le plus étrange. C'est assez bizarre, mais quand le match commencera, nous ferons tout pour le gagner."

La Liga d'abord, puis la Champions : "Nous allons jouer la Liga et nous allons la terminer. Nous avons 11 finales, puis la Ligue des Champions reviendra. Cela ne changera rien. C'est une situation spéciale et nous ferons ce que nous avons à faire."

Préparation : "Nous avons eu un mois pour nous préparer et c'est suffisant. Je suis très optimiste pour la reprise. Peut-être que ce sera un peu plus dur pour nous de terminer un match. La compétition ce n'est pas la même chose qu'un bon entraînement. L'important c'est d'être préparé."

Huis clos : "Je n'aime pas jouer sans public. La situation est telle qu'elle est et nous nous adaptons. Nous respectons ce qu'ils nous disent de faire. Rien ne va nous ôter l'envie de jouer. Nous allons tout donner sur le terrain comme quand il y a le public."

Liga ou Champions : "Pour moi, chaque match est important. Un match amical contre une équipe mineure est important. C'est ce qu'on m'a appris avec ce maillot. Si vous êtes bien en Liga, vous serez bien en Ligue des Champions. C'est la ligue la plus difficile, le football espagnol est très compliqué."

11 matchs, comme une phase finale d'Euro ou Mondial : "Oui. J'aime la comparaison. Mes joueurs savent ce que c'est que de jouer une phase finale. L'important est la préparation et nous nous préparons très bien. Nous sommes prêts et j'ai confiance en ce que nous avons fait, maintenant nous devons le montrer."

Plus sur les cinq changements : "Cela dépendra du match. Vous pouvez faire un changement dans un match et seulement deux dans un autre. Mais c'est bien d'avoir cinq changements."

Relations avec les médias : "Cela fait partie de mon travail d'être avec vous, vous répondre et parler de football. Un peu de polémique, non. Content d'être avec vous."

Plus de pression : "Nous avons deux points de retard et il nous reste 11 finales. Nous allons tout faire pour gagner cette Liga."

Surpasser Del Bosque : "Je ne pense à surpasser personne. J'ai la chance d'être dans ce grand club. J'aime le football et être avec mes joueurs. Être avec eux est une bénédiction. Je remercie le club de m'avoir donné cette opportunité. Je porte ce maillot depuis 2001, et mes amis m'ont toujours dit : 'tu vas rester'. J'aime les Espagnols, j'aime la vie ici."

Articles liés