Zidane : “Pour moi, le mot ‘crise’ n’existe pas”

Getty images

Zinedine Zidane s'est présenté en conférence de presse avant le déplacement du Real Madrid à Eibar demain en Liga (16h15).

Mort de Raymond Kopa
"Avant de commencer, nous voulons exprimer nos plus sincères condoléances et notre soutien à la famille de Raymond Kopa, qui a été l'un des nôtres. Nous sommes vraiment désolés. C'est le joueur français qui nous a montré le chemin à suivre en Espagne. Ce n'est pas facile de venir au Real Madrid et de jouer avec les meilleurs. Il a marqué une époque et nous sommes consternés par son décès. C'est un joueur aimé et respecté, c'est pour cela que nous avons respecté une minute de silence. Pour moi, c'était un exemple et je crois que pour tout le monde également. Je n'ai pas pu le voir quand j'étais petit, mais j'ai vu des images. Quand il venait, il sentait toujours le soutien de tous les personnes du club. Il a toujours été honoré et il n'y a que du positif à dire de lui. J'aimais parler de football avec lui."

Le match demain
"Nous espérons faire un bon match à Ipurua, réaliser 90 bonnes minutes. Comme cela arrive à chaque rencontre, nous connaissons la difficulté que suppose jouer sur ce terrain, qui est difficile. Nous dépendons de nous-même. Nous n'allons jamais chercher d'excuses. Nous savons ce que nous pouvons réaliser en travaillant à chaque entraînement et en nous battant à chaque match. En ce moment, les résultats ne sont pas bons, mais le plus important est de se donner à 100%."

La forme du vestiaire
"Aujourd'hui, et comme toujours, nous avons parlé dans le vestiaire. Nous avons fait de la vidéo et une conversation technique un peu plus longue, mais ce dont nous avons parlé reste dans le vestiaire. Nous voulons faire des choses sur le terrain qui ne fonctionnent parfois pas, mais nous l'analysons, nous en parlons et voilà. Je sais que vous êtes préoccupés par le vestiaire, c'est normal, mais nous sommes convaincus de ce que nous devons faire et nous allons continuer sur ce chemin jusqu'à la fin."

L'état de Cristiano
"Il a ressenti quelque chose, c'est pour ça qu'il ne s'est pas entraîné aujourd'hui. Tous les matchs sont importants, mais le plus important reste que les joueurs se sentent bien. C'est pour cela que nous allons voir ce que nous faisons avec Cristiano."

Les rotations
"J'ai 24 joueurs et le message a toujours été le même depuis que j'entraîne ici : ils sont tous importants. Je ne vais pas changer. Je dois prendre des décisions, donc quelques uns se trouvent sur le banc et d'autres dans les tribunes. Si nous voulons remporter la Liga, nous ne pouvons plus laisser beaucoup de points en route, mais en jouant tous les trois jours nous avons besoin de faire des rotations. Je ne vais me passer de personne. Je suis toujours satisfait de tous mes joueurs, peu importe ce qu'il se passe à la fin."

Négativité
"Oui, comme toujours après un match qui n'a pas été parfait ou un mauvais résultat. Cela peut arriver dans ce club et dans beaucoup d'autres. Nous analysons et pensons à ce que nous pouvons faire de mieux. Même s'il y a beaucoup de négativité, c'est quelque chose qui peut toujours arriver, nous le savons. Je suis habitué, je suis ici depuis de nombreuses années. Pour moi, le mot 'crise' n'existe pas au Real Madrid ni dans le football, car tous les trois jours nous avons la possibilité d'être meilleur."

La réaction après les buts
"Dernièrement, nous encaissons beaucoup de buts, comme face à Valence, Villarreal et Las Palmas. Mais le positif pour nous, c'est que nous revenons toujours dans les matchs et nous avons fini par égaliser contre Las Palmas et gagner contre Villarreal. Il y a des choses à améliorer et j'espère que demain on le sentira."

La frayeur avec Torres
"Nous voulons lui envoyer un message de soutien. Nous savons que ce n'est pas grave et nous en sommes contents. J'espère qu'il va récupérer rapidement."

Articles liés