Zidane : “Pourquoi est-ce que j’abandonnerais ? Je fais ce que j’aime”

Zidane s’est présenté en conférence de presse à la veille du match de Liga entre le Real Madrid et Getafe.

La réaction de l’équipe face aux difficultés : "Il y a beaucoup de d’absents, mais ce n’est pas une excuse. Ce sont des difficultés qui arrivent et il y a beaucoup de matchs. Nous devons faire revenir les joueurs le plus vite possible. Nous voulons continuer à retrouver notre force et notre énergie. Demain, c'est un match pour faire à nouveau nos preuves."

L’absence de Ramos : "Sergio était à la limite de ses capacités. Son opération s'est bien passée et nous espérons le récupérer le plus rapidement possible. C'était une décision importante. Il a hâte de revenir."

Le calendrier fou : "Le calendrier est fou, c'est vrai. Et quand vous avez des joueurs qui sont indisponibles, c'est encore plus vrai. Il y a beaucoup de matchs et c'est comme ça. Nous devons nous préparer et récupérer d’avantage. C'est une saison très difficile et différente et nous devons nous adapter à ce qu'est le football aujourd'hui."

Isco disponible demain ? "Isco s'est entraîné avec nous ce matin, mais c'était sa première séance d'entraînement. Lucas et Carvajal ne seront pas là demain. Militao et Odriozola ne le seront pas non plus."

Qui décide de l’opération de Ramos ? "Il y a des gens très compétents au club avec qui Sergio s'entretient. La décision était très importante, car il veut toujours jouer. Ce qui compte c’est que l'opération se soit bien déroulée."

Certains fans ont compris à travers votre colère que vous alliez partir : "L'important, c'est le quotidien, mais nous allons travailler. Ceux d'entre nous qui sont ici méritent de travailler. Chacun a son opinion et c'est normal. Ce que nous allons faire ici, c'est travailler, croire en ce que nous faisons et retrouver la confiance et les joueurs. Nous voulons bien terminer la saison."

Pourquoi Benzema ne tirait pas les coups francs avant ? "Ça m’est arrivé aussi, qu’il y ait beaucoup de joueurs et que seul un sur dix prenne les coups francs. Karim a la qualité pour les tirer, c'est une chose entre les joueurs dont nous avons parlé avant le match. Si vous vous le sentez bien, vous tirez. C'est comme ça que ça doit être."

S’est-il senti menacé par le club ? "Non, nous sommes dans le même bateau. Je me sens soutenu par tout le monde. Nous devons recommencer à faire les choses correctement, comme nous l'avions fait il y a trois semaines. Nous devons accepter les difficultés et les surmonter. Nous voulons changer la situation. Nous avons une grande équipe, des joueurs importants qui ont beaucoup gagné ici. Rien ne nous empêchera de continuer à travailler dur."

Aimeriez-vous entraîner le Real Madrid la saison prochaine ? Vous pensez en avoir la force ? "C'est un peu une question... .... (rires). Mais vous êtes là pour cela. Je ne vois pas au-delà du match de demain. C'est ce qui m'intéresse et c'est ce que nous avons en tête."

Penser à quitter le Real Madrid dans les mauvais moments : "Pourquoi est-ce que j’abandonnerais ? Je fais ce que j’aime. Il y a des moments compliqués. Nous allons nous battre. Nous devons faire de bonnes choses cette année avec cette équipe. Le Real Madrid est un grand club. Nous devons toujours être compétitifs."

Canteranos : "Les jeunes sont très heureux de s'entraîner avec la première équipe et je pense qu'ils sont prêts. Ces derniers temps, nous avons beaucoup d'absents et il y a des canteranos qui pourront être avec nous. Nous verrons demain comment nous allons gérer ça."

Getafe, l'équipe qui fait le plus de fautes : "Getafe est une équipe très compétitive. Dans cette Liga, tous les matchs sont très compliqués. Demain, nous devrons nous battre et faire un grand match."

Son contrat avec le Real jusqu'en 2022 : "On verra bien. L'important, c’est le match de demain. Nous ne pensons qu’à cela."

Doutes sur l'engagement de Sergio Ramos : Je ne pense pas qu'il puisse y avoir de doutes sur Ramos à un moment donné. Lorsque vous êtes touché, il peut arriver ce qui vient de se passer. Je pense que c'est une bonne et respectable décision. Je ne pense pas que les gens doutent de Sergio, tout ce qu'il veut, c'est jouer."

Le caractère de Varane et sa place dans l’équipe : "Il est arrivé icic à l'âge de 18 ans et il a montré ses capacités. Il a toujours montré sa capacité à être un leader, à aider les autres sur le terrain. Il mérite les deux buts qu'il a marqués. Le caractère qu’il a montré pour aller dans la surface et marquer nous a fait du bien à tous, à lui et à l’équipe."

Articles liés