Bale :  « Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis heureux quand je joue, mais je joue… »

bale

Gareth Bale, joueur du Real Madrid, a accordé une interview exclusive à Sky Sports publiée ce jeudi. Peu avant dans la journée, le Gallois s’est aussi exprimé en conférence de presse.

Pas loin de quitter le Real : « La fin de saison dernière a été difficile pour tout le monde, pour l’équipe comme pour moi. Je peux comprendre d’avoir un peu trop été pris pour le bouc émissaire. J’ai encaissé tout ça avec des pincettes, mais je pense que ce n’était pas très juste.. »

Retournement de situation : « Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis heureux quand je joue, mais je joue. Quand je le fais, je suis professionnel et je donne toujours tout ce que je peux, que ce soit pour le club ou pour la sélection. Je suis sûr qu’il y aura beaucoup d’autres turbulences, pour être honnête. Je suppose que c’est quelque chose dont j’aurai à parler avec Real Madrid, et entre eux et moi, qu’on puisse arriver à en tirer certaines conclusions. »

Pré-saison particulière : « En revenant en pré-saison, je me suis contenté de garder la tête baissée. Je sais que beaucoup de choses ont été dites, avec des gens qui disaient du bien, du mal, ou ce qu’ils voulaient.. Le pire moment ma carrière ? Non. Ce n’était pas idéal, mais je sais comment y faire face, il faut garder la tête basse. »

Philosophie : « Dans le football, les choses peuvent changer très vite, ce n’est qu’une question de temps. »

Pas en forme en juin : « Je ne pense pas que la pression m’ait affecté mentalement, mais peut-être que j’ai joué sans jouer pendant cinq ou six semaines, oui. Je n’étais pas là où je voulais être physiquement. »

Critiques acerbes : « Je ne les écoute pas car ils ne savent pas de quoi ils parlent ! Je ne lis rien. La plupart des gens ne connaissent pas la situation. »

« Ce qui s’est passé restera dans le club, mais si vous voulez des réponses, peut-être faudrait-il demander au Real Madrid »

Un été compliqué : « Cela ne m’a pas beaucoup affecté, j’ai passé de bonnes vacances. J’ai gardé la tête froide pendant la pré-saison et ça a beaucoup parlé sur moi, mais j’ai continué de travailler dur à l’entraînement. Ce qui s’est passé restera privé dans le club, mais si vous voulez vraiment des réponses, peut-être faudrait-il demander au Real Madrid… »

Son été le plus compliqué ? « Ce n’était pas génial, mais pas le pire non plus. Je me souviens que je n’avais pas joué avec Harry Redknapp pendant un an. Ce n’était pas l’idéal, mais j’ai réussi à y faire face. Il s’agit de se taire et de travailler dur. »

Passion pour le football : « Ça ne m’a jamais quitté. Je suis un professionnel. On me paye pour jouer au football. On traverse des hauts et des bas, mais on travaille dur pour s’entraîner et faire de bonnes choses. Quand ça ne se passe pas bien, on travaille dur pour que ça change. »

Le golf, son plus grand passe-temps : « Il est évident que le football est le numéro un. Le golf est un hobby comme tout le monde peut en avoir. Il n’y a rien de mal à jouer au golf, les gens inventent des montagnes à partir de rien. J’aime beaucoup y jouer, et ça m’apaise hors des terrains. »

Articles liés