Benitez : « Je n’ai jamais dit à Cristiano comment il devait tirer les coups francs »

benitez
Photo PA Images / Icon Sport

Rafael Benitez, désormais entraineur et manager du club chinois Dalian Yifang, a accordé une interview à Marca. L’Espagnol est notamment revenu sur son passage sur le banc du Real Madrid. Extraits.

Comment voyez-vous, avec le recul, votre relation avec le Real Madrid ?

J’ai été longtemps sans parler du Real. Un moment j’ai pensé dire quelque chose… mais il semblait qu’on ne pouvait pas dire ce qu’on pensait. Du coup je n’en ai plus parlé. Je me concentre sur l’avenir, qui est maintenant pour moi au Dalian Pro de Chine.

Aujourd’hui à Madrid, il y a plusieurs de vos recrues. Casemiro, Lucas Vázquez …

Nous avons pu signer Lucas, Casemiro et Kovacic. Deux d’entre eux sont toujours là, et à un bon niveau, mais je ne veux pas parler de ça. En six mois, ils m’ont laissé faire ce qu’ils m’ont laissé faire. Pour une raison ou une autre, cela ne les intéressait pas que j’aille plus loin. Et voilà. Je ne veux pas en dire plus.

Il y a avec vous quelques réalités, et plusieurs mythes. Est-il vrai que vous avez essayé d’apprendre à Cristiano Ronaldo comment tirer les coups francs ?

C’est un mensonge. À aucun moment je ne lui ai dit comment il devait les tirer. La seule conversation que j’ai eue avec Cristiano sur les coups francs a eu lieu en Australie, lorsque nous étions en pré-saison. Je lui ai dit que nous avions analysé, avec mon entraîneur des gardiens de Liverpool à l’époque, les coups francs qu’il avait tirés à Manchester United et la trajectoire du ballon par rapport à la position du mur. Mais c’est tout. A aucun moment, en tant qu’entraîneur du Real Madrid, je n’ai expliqué à CR7 comment les coups francs devaient être tirés. Ni ça, ni dire à Modric comment faire des extérieurs du pied.

Ce qui a été dit sur Modric était faux aussi ?

Je lui ai seulement dit que lorsque qu’il y avait une passe simple à faire, il fallait la faire de l’intérieur du pied, car elle arrivait plus facilement à son coéquipier. Quand je jouais, je frappais aussi de l’extérieur, mais sur des passes de 10-15 mètres. Quiconque comprend le football et me connaît sait que c’est un mensonge. Cependant, il est très facile de publier des mensonges et de les faire paraître vrais.

Qui a voulu lui faire du tort ?

Tout le monde le sait mieux que moi, mais maintenant je me concentre sur l’avenir et je ne perds plus de temps avec ça. Point final.

Articles liés