La Liga, mission impossible pour le Real ?

LigaBien que Florentino Perez ait récemment affirmé que « le mot impossible n’existait pas » pour Zidane, le dernier résultat du Real en Liga réduit sérieusement les chances de voir la Casa Blanca décrocher un 33ème titre.

[dropcap]L[/dropcap]es Madrilènes comptent désormais 4 points de retard sur l’Atletico et possiblement 7 sur Barcelone si ces derniers remportent leur match en retard contre le Sporting, programmé pour le 16 février prochain. Et même si les deux premiers au classement s’affronteront samedi au Camp Nou, le Real Madrid est dans une position bien délicate.

La vérité mathématique est indéniable : après 21 journées, le Real Madrid a pratiquement épuisé sa marge d’erreur. À 17 matchs de la fin (51 points), certains joueurs merengues commencent même à reconnaître que remporter la Liga sera une tâche ardue.

Une marge d’erreur épuisée

« C’est difficile. La Liga est compliquée. Nous devons continuer à travailler et à lutter », a déclaré Pepe. « La situation n’est pas idéale, mais nous devons continuer à travailler et à nous améliorer comme nous l’avons fait au cours des trois derniers matchs. Maintenant, nous devons gagner autant de points que possible », a déclaré Kroos. « Nous avons perdu deux points très importants », a reconnu Marcelo.

De toute évidence, les hommes de Zidane essayent de voir le verre à moitié plein, conscients que le chemin pris depuis l’arrivée du Français est le bon. Le résultat à Villamarín n’invite pas à l’optimisme, mais l’amélioration dans certains aspects du jeu peut tout de même permettre de garder espoir.

Que dit l’histoire ?

Cependant, les chiffres des saisons passées ne mentent pas : pour gagner la Liga, le Real Madrid devra réaliser l’une des plus grandes Remontadas de l’histoire de ce championnat. Lors de la saison 2001-2002, le Real comptait 6 points d’avance après 21 journées, mais c’est Valence (avec Benitez) qui a remporté le titre au bout. Le plus bel exploit est à attribuer à la Real Sociedad, qui lors de la saison 1980-81,  avait remonté 6 points à l’Atletico, à une époque où la victoire ne comptait que pour 2 points, qui plus est.

Côté Real Madrid, la Remontada référence est celle réalisée avec Capello en 2006-07. Los Blancos comptaient 5 points de retard sur le Barça à la 21ème journée, mais avaient finalement réussi à décrocher le titre, contre tout pronostique. Une performance que vont devoir réitérer les Madrilènes cette année pour espérer soulever la 33ème Liga de leur histoire.

Quel est le calendrier ?

Le Real recevra au Bernabéu l’Espanyol, Bilbao, l’Atlético, le Celta, Séville, Eibar, Villarreal et Valencia. À l’extérieur, ils joueront contre Grenade, Málaga, Levante, Las Palmas, Barcelone, Getafe, le Rayo, la Real Sociedad et le Deportivo.

Le Barca accueillera au Camp Nou l’Atletico, le Celta, Séville, Getafe, le Real Madrid, Valence, le Sporting et l’Espanyol. Ils affronteront à l’extérieur Levante, le Sporting, Las Palmas, le Rayo, Eibar, Villarreal, la Real Sociedad, le Deportivo, Betis et Grenade.

L’Atletico jouera au Calderon contre Eibar, Villarreal, la Real Sociedad, la Corogne, le Betis, Grenade, Malaga, le Rayo et le Celta. Loin de leur stade, Los Colchoneros en découdront avec le Barça, Getafe, le Real Madrid, Valence, le Sporting, l’Espanyol, l’Athletic et Levante.

Participez au sondage :

[socialpoll id= »2326802″]

Articles liés