L’indispensable 4-3-3 de retour

Ancelotti n’a pas réussi son coup hier soir. En alignant un 4-4-2 contre la Juventus pour pallier l’absence de Benzema, le technicien a pu voir son équipe souffrir toute la rencontre, avec un Sergio Ramos totalement déboussolé au milieu de terrain.

1430960-30616062-1600-900Pas sûr que le coach madrilène tente à nouveau l’expérience. Sa formation a totalement pris l’eau hier au Juventus Stadium. Ramos n’a pas existé au milieu de terrain, et la paire Ronaldo-Bale devant s’est en partie illustrée par la prestation fantomatique du Gallois.

Pire, malgré le match catastrophique de Ramos au milieu, Ancelotti n’a à aucun moment pris la décision de le faire sortir, pour revenir au schéma habituel en 4-3-3 en le remplaçant par Chicharito ou Jesé, par exemple. L’Italien avait affirmé il y a quelques semaines qu’il « pourrai mourir avec ses idées », et c’est bien ce qui s’est passé hier soir. Les Bianconeri n’en demandaient pas tant et sont repartis avec une victoire 2-1 sur le champion d’Europe en titre, un score qui aurait même pu être plus lourd.

Avec le retour quasi-confirmé de Benzema dès ce week-end, Ancelotti devrait très certainement être raisonnable et réorganiser son onze. Kroos, James et Isco formeraient à nouveau le milieu à trois qui a pour tâche d’alimenter la BBC, et Ramos retrouverait lui son poste de prédilection en charnière centrale, probablement aux dépends de Varane.

Une formation bien plus équilibrée et à laquelle les joueurs sont habitués pour y occuper leur poste de prédilection (notamment Sergio Ramos). Des changements radicaux et nécessaires, qui devraient prendre effet dès samedi contre Valence.

onze

Articles liés