Marcelo à la rescousse

marcelo
AFP – Photo Mike Kireev / NurPhoto

Blessé depuis le 26 septembre dernier, Marcelo arrive au terme de son processus de récupération et prépare son retour face à Levante.

En cette période de trêve internationale, le Brésilien s’est entraîné hier avec le groupe réduit présent à Valdebebas. Le latéral du Real Madrid a retouché le ballon et son retour face à Levante le 20 octobre prochain ne fait aucun doute.

Lors du match face à Séville, Marcelo était directement impliqué sur deux des trois buts encaissés par le Real, la faute à des espaces trop importants laissés dans son dos. S’il n’hésite pas à apporter le surnombre devant et à participer activement à l’animation offensive de son équipe, le vice-capitaine oublie trop souvent les nombreux mètres qui s’étendent derrière lui. Néanmoins, son implication sur les attaques des madrilènes est essentielle au déséquilibre des équipes adverses, si bien qu’il a toujours été un élément clef pour ses entraîneurs, que ce soit avec Ancelotti, Zidane, ou désormais avec Lopetegui. Ainsi, son apport sur les ailes est tel qu’il est privilégié à son rôle défensif, forçant ainsi ses coéquipiers du milieu ou de la défense à couvrir les espaces qui se forment dans son dos.

Libéré par le Brésil afin de soigner sa blessure au muscle soléaire, Marcelo va profiter des neuf jours devant lui pour retrouver ses sensations et préparer au mieux son retour au Bernabéu pour y affronter Levante. De passage dans un foyer pour enfants afin de passer du temps avec eux, Marcelo s’est également exprimé au sujet de sa blessure : « Je me sens bien. Je suis quasiment à 100%  et j’insiste pour revenir à la normale. Je m’entraîne bien. C’est le second jour où je touche le ballon mais je suis heureux de l’évolution. Il me faut encore un petit peu de temps et la trêve internationale arrive au bon moment pour que je puisse être au top pour le prochain match. »

Étant l’une des raisons directes des succès du Real Madrid ces dernières années, l’apport offensif du Brésilien devrait donc permettre à l’équipe de sortir la tête de l’eau, après une succession de mauvais résultats.

Articles liés