Michel, la légende aux 559 matchs avec le Real Madrid

À l’occasion de notre tournoi des légendes du Real Madrid sur Twitter, focus sur Michel, qui entrera en compétition ce jeudi soir (22h00).

José Miguel González Martín del Campo de son vrai nom fait partie des grandes icônes du Real Madrid et d’une période glorieuse dont les supporters merengues sont particulièrement fiers, malgré l’absence de C1 : la Quinta del Buitre. Ce numéro 8 des années 80 et 90 fait partie de la plus belle génération de joueurs formés par l’entité madrilène.

Tout a commencé en 1976 pour Michel qui a intégré La Fabrica, alors âgé de 13 ans. Le joueur espagnol a alors fait son petit bonhomme de chemin jusqu’au Castilla, époque durant laquelle il mène, avec Butragueño, Pardeza, Sanchis et Rafael Martín Vázquez, son équipe vers le succès et le titre de Segunda. Nous sommes en 1984 et c’est, à ce jour, toujours le seul titre de Segunda (deuxième division espagnole) remporté par l’équipe réserve du Real Madrid.

À partir de la saison suivante, il s’installe durablement en équipe première et en devient rapidement l’un des piliers. Avec Michel et la Quinta del Buitre, le Real Madrid remporte 5 Ligas consécutives entre 1985 et 1990 et 2 coupes UEFA (C3) en 1985 et 1986. Aussi, il a soulevé 2 coupes d’Espagne, 3 supercoupes d’Espagnes et une coupe de la Ligue, ancienne compétition qui n’aura durée que quatre années avant de disparaître.

Sur le plan personnel, Michel a été sacré meilleur joueur espagnol en 1986 et a terminé quatrième au Ballon d’Or l’année suivante. Il est aujourd’hui le 10e joueur le plus capé de l’histoire du Real Madrid avec 559 matchs disputés. Il était un milieu de terrain, avant tout passeur et aux qualités techniques supérieures à la moyenne, bien qu’il ait inscrit 130 buts sous le maillot merengue.

Le 19 mai 1996, le n°8 merengue a fait ses adieux au Real Madrid de la plus belle manière qui soit, face à Merida au Santiago Bernabeu. L’Espagnol a inscrit deux buts et a délivré une passe décisive lors du succès (4-0) de son équipe. Une fin rêvée, en somme, pour un joueur légendaire.

Articles liés